Technique et Pratique

Fiabilité : les principaux problèmes de la Nissan Micra


Malgré une carrière en demi-teinte, la Nissan Micra n’est pas un mauvais choix chez les citadines. Chère, la japonaise offre un bilan plutôt satisfaisant côté fiabilité. Du moins pour le moment.

Fiabilité

En France, la cinquième génération de Nissan Micra a bien du mal à trouver son public. Ses dessous de Renault Clio 4 n’y font rien, elle se vend presque 10 fois moins qu’une Peugeot 208… La faute, principalement, à un prix de vente assez élevé puisqu’il atteint désormais les 16 190 € avec le premier niveau de finition Visia Pack, correctement doté mais sans plus.

Pour cette somme coquette chez les citadines, la japonaise, lancée en 2016, a au moins le mérite d’offrir un bilan fiabilité assez satisfaisant. Impossible de se prononcer fermement en ce qui concerne la mécanique car elle a été renouvelée il y a quelques mois et se résume désormais à un unique 3-cylindres 1.0 turbo essence de 100 ch, mais aucune avarie majeur n’est pour l’instant à déclarer. A noter que la version 117 ch de ce même moteur a également disparu du catalogue pour des raisons inconnues. La boîte automatique à variateur ne semble pas non plus présenter de soucis de fonctionnement.

Un problème récurrent est apparu depuis peu et concerne les lève-vitres électriques. Le plus souvent, une simple mise à jour suffit à régler le dysfonctionnement.

Qualité

De manière globale, il n’y a guère de reproches à formuler concernant les assemblages et finitions de la Micra. Bien qu’elle ait été développée et soit assemblée sur le Vieux Continent, les critères qui ont mené aux choix de certains matériaux (plastiques, sellerie) semblent typiquement nippons et marquent vraiment une rupture avec la précédente génération. La personnalisation et le traitement des matière est plutôt satisfaisant.

Flatteuse présentation biton et bimatière pour toutes les finitions.© NissanNotre avis

La Nissan Micra reste l’une des élèves les plus appliquées de son segment. Pas de défaut majeur, aucun rappel à son actif, la petite Nissan mène une carrière plutôt paisible. Cet excellent bilan devra toutefois être confirmé lorsque les nouveaux 1.0 IG-T 100 et 117 ch auront accumulés suffisamment de kilomètres. Mais pour l’instant, la japonaise n’est pas sujette à problème.

Publié le 19/09/2020 Mis à jour le 19/09/2020 par François Lemaur et Cédric Morançais

Source de l’article

Laisser un commentaire