Technique et Pratique

Les principaux problèmes de fiabilité de la Renault Talisman


Après un début de carrière calamiteux, la Talisman semble être sur la voie de la rédemption. La méfiance reste toutefois de mise, surtout si vous achetez l’un des premiers exemplaires d’occasion.

Ces dernières années, la Talisman est l’une des nouveautés qui a connu le plus de défauts de jeunesse. Heureusement, la plupart d’entre eux ont été résolus. Ne reste, en réalité, qu’un unique point noir récurrent, et ce n’est pas une surprise : le dispositif multimédia R-Link. De la navigation au Bluetooth en passant par la radio, aucune de ses fonctions n’est épargnée. Dans certains cas, les défaillances ont même tendance à s’accumuler malgré le nombre impressionnant de mises à jour proposées par Renault. Espérons que le restylage, qui apporte un nouveau système baptisé Easy Link, corrige enfin le tir.

Deux moteurs à problèmes supprimés

Le reste du bilan est heureusement plus reluisant, surtout que la Talisman a abandonné l’ancien 1.5 dCi, qui connaissait des pertes de puissance et des hoquets, et le 1.6 dCi, sujet à des problèmes de sonde à oxygène, matérialisés par un voyant, à des fuites au niveau de la pompe à eau comme de la pompe à carburant, sans oublier des risques de surchauffe. Vous êtes aussi de moins en moins nombreux à vous plaindre des bruits de trains roulants, récurrents lors du lancement et aux origines diverses, d’une climatisation parfois inopérante, de freins à main électrique bloqués et du fonctionnement erratique de certaines boîtes double embrayage EDC.

Une finition loin des références

Sans attendre le restylage de mi-carrière, qui débarque tout juste en concession et n’est pas encore passé entre nos mains, le Losange avait déjà remplacé certains matériaux intérieurs au profit de nouveaux, plus valorisants. Malheureusement, l’effort ne s’est pas poursuivi jusqu’à l’amélioration des assemblages du mobilier et, surtout, des alignements des ouvrants avec le reste de la carrosserie. La Talisman est donc toujours loin de se classer parmi les meilleures élèves de sa catégorie.

Notre avis

Si vous l’achetez neuve, les risques que votre Talisman vous lâche au beau milieu d’un trajet frôlent ­désormais le néant. Mais pour autant, on en attend plus de la berline haut de gamme de Renault, et soyez vigilants à l’entretien effectué si vous vous tournez vers une occasion.

© Renault

 

Publié le 01/08/2020 Mis à jour le 01/08/2020 par Cédric Morançais avec Philippe Billon

Source de l’article

Laisser un commentaire