Voiture-radar privatisée : 194.000 € par an et par voiture, l’Etat se gave !
Technique et Pratique

Voiture-radar privatisée : 194.000 € par an et par voiture, l’Etat se gave !


Selon un calcul de la Ligue de Défense des Conducteurs, les voitures-radars privatisées se montrent bien plus rentables que celles conduites par les forces de l’ordre. Et elles vont rapidement se multiplier.

Depuis fin 2017, des voitures-radars opérées par des sociétés privées pour le compte de l’Etat circulent en renfort de véhicules similaires conduits par les forces de l’ordre. Mais « en renfort » n’est pas l’expression adéquate puisque, si l’on se fie à une déclaration du Ministère de l’intérieur datant de septembre dernier, plus d’un tiers des heures de patrouille des radars « mobiles-mobiles » est effectué par des voitures privatisées alors qu’elles ne sont qu’au nombre de 40 sur les 402 voitures-radars en circulation (au 1er juin 2020). Selon la Ligue de Défense des Conducteurs, leur « rentabilité » s’élève à 194 000 € par voiture et par an.

L’association a réalisé son calcul en mettant en relation le nombre de véhicules, le nombre d’heures effectuées, le nombre global de PV dressés en 2019 par l’ensemble des radars automatiques et le montant moyen de ceux-ci (derniers chiffres officiels connus).

Près de 200 000 € « net » par voiture

Selon les calculs de la Ligue qui s’appuient sur les chiffres ci-dessus, une voiture-radar privatisée roule en moyenne 5h30 par jour contre 1h12 pour un véhicule conduit par les forces de l’ordre, et flashe bien plus avec 2,9 PV dressés par heure contre 0,46 lorsqu’un policier ou un gendarme est au volant. En 2019, les contraventions relevées par les radars automatiques ont été au nombre de 12,16 millions pour un montant de 760 millions d’euros. Grossièrement ramenées aux « performances » des voitures-radars privatisées, ces données semblent indiquer qu’un tel dispositif génère 262 200 € en un an, un montant plus de 20 fois supérieur à celui des véhicules des autorités.

Le parc de ces autos étant constitué de véhicules du segment C parmi lesquels des Ford Focus, la Ligue de Défense des Conducteurs a calculé les frais de fonctionnement théoriques d’une Focus 1,5L EcoBlue de 120 ch à boîte automatique. Elle a établi que la voiture parcourait 140 000 km par an à 70 km/h de moyenne à raison de 5h30 par jour, et qu’avec une consommation moyenne de 6,1 L/100km elle réclamait 11 100 € de gazole. A ce montant ont été ajoutés 500 € d’assurance, 1 200 € d’entretien de la voiture, 18 000 € d’entretien du radar et 37 400 € de salaire et charges salariales du conducteur. Il reste un « bénéfice » de 194 000 €. Ces nombres sont à prendre des pincettes, une partie du calcul étant basée sur des estimations (assurance, entretien…), mais donnent tout de même un ordre d’idée. Quant au prix du véhicule, il était estimé à 70 000 € en 2016 par Emmanuel Barbe qui était alors délégué interministériel à la sécurité routière.

De 40 à 223 voitures privées en 2021

Si l’on se fie au Projet de Loi de Finances 2021, le gouvernement prévoit de porter le nombre de voitures-radars à 450 au cours de cette année et, surtout, de externaliser 223 d’entre elles. La Ligue estime que leur « chiffre d’affaires » pourrait donc atteindre 47 millions d’euros en 2021. Reste maintenant à connaître les prochains chiffres officiels pour ajuster ces calculs.

Publié le 25/02/2021 Mis à jour le 25/02/2021

Source de l’article

Laisser un commentaire