Actualité auto

La future Maserati Granturismo devrait être aussi belle que la précédente


Le calendrier Maserati sera prolifique en nouveautés pour 2021. Outre la supercar MC20, et le SUV compact Grecale, on attend aussi la remplaçante de la Granturismo. Un premier teaser vient d’en dévoiler un pan de la silhouette, en attendant le lever de voile complet. On devine sans peine que l’héritière restera dans la même veine, toujours aussi sculpturale.

Douze ans de carrière pour la précédente Granturismo ! Lancée en 2007, disparue en 2019. La longue carrière de la grande GT Maserati aura surtout laissé en mémoire son coup de crayon assez spectaculaire. Baroque et un rien excessif, mais d’avis quasi-général, le coupé italien restera probablement l’une des réalisations les plus réussies signées du Trident. Plus précisément, du crayon de Pininfarina.

 

Robe inchangée, musique assagie

Contrairement à ce que certains prévoyaient, faute de descendance annoncée clairement chez Maserati, la MC20 n’est pas la remplaçante de la Granturismo. Cette supercar à moteur central, stricte deux places conçue autour d’une monocoque en carbone et cousine de la Ferrari F8 Tributo, trouvera face à elles McLaren GT et autres Porsche 911 Turbo S, en rivales frontales. Un grand coupé 4 places, bien plus bourgeois et moins radical dans ses gènes, fera rapidement son retour pour compléter la gamme et assurer la filiation directe avec la Granturismo.

Il faudra encore patienter pour en découvrir les traits en pleine lumière. Ici, Maserati laisse toutefois deviner qu’il n’y aura pas rupture nette : les contours restent tout à fait similaires, l’épaulement d’aile arrière est un peu plus proéminent et on devine des optiques arrière rappelant celles de la MC20. Rien n’a encore été confirmé concernant la partie mécanique, qui devrait logiquement s’inscrire dans la même stratégie que la MC20 : le tout nouveau V6 3 litres sera adapté et assagi (il développera 630 ch dans la MC20), et une version électrique assurera la caution « verte » de la gamme. Mais plus de trace du mythique V8 atmosphérique, mémorable dans sa variante de 4,7 l sur la GT S.

 

Source de l’article

Laisser un commentaire