Peugeot 308 (2021) - Essence, diesel, hybride rechargeable et électrique : ce qu'il faut attendre de la future compacte au lion
Actualité auto

Peugeot 308 (2021) – Essence, diesel, hybride rechargeable et électrique : ce qu’il faut attendre de la future compacte au lion


Arrivée à la fin de l’année 2013, la Peugeot 308 deuxième du nom a été la voiture du renouveau pour la marque sochalienne, décrochant le titre de Voiture Européenne de l’Année en 2014 et lançant une nouvelle ère de modèles à succès, avec un quasi sans faute. Elle doit cependant maintenant tirer sa révérence après, caprice de star, un ultime restylage juste avant l’été dernier, afin de laisser la place à une nouvelle génération qui sera présentée en fin d’année avant d’être commercialisée en 2022.

Esthétiquement, elle tranchera radicalement avec les courbes de sa devancière en reprenant les traits stylistiques des dernières 208, 2008 et 3008 restylée, avec des traits plus anguleux, et il en sera de même avec sa planche de bord qui recevra les dernières évolutions en matière d’instrumentation numérique et de système multimédia.

Mais c’est sans aucun doute au niveau de l’électrification de ses motorisations que la compacte de Peugeot a le plus de retard à combler. Pas de jaloux, la nouvelle venue continuera de proposer des motorisations diesels et essence mais ajoutera aussi de l’hybride rechargeable et du 100 % électrique. Pour l’instant, on ne sait pas encore sur quelle plateforme elle sera développée : e-CMP comme la Citroën C4 ou une version mise à jour de l’EMP2 comme la future DS 4 ?

Tout porte à croire que c’est cette dernière qui sera choisie si l’option hybride rechargeable est retenue puisqu’elle est la seule des deux à pouvoir héberger une double motorisation essence/électrique, comme le démontrent le 3008 et la 508. On devrait donc retrouver dans les concessions une 308 Hybrid 225 avec la combinaison désormais éprouvée du 1,6 PureTech de 180 ch, de la boîte de vitesses e-EAT8, du moteur électrique de 110 ch et de la batterie lithium-ion de 13,2 kWh. Et, pourquoi pas, une 308 Hybrid4 300 avec un second moteur électrique et quatre roues motrices, les plus gourmands rêvant déjà d’une 308 Peugeot Sport Engineered de 360 ch roulant dans les traces de la 508 PSE.

Certes, il n’existe pas aujourd’hui de voitures électriques basées sur la plateforme EMP2 mais elle sert aussi de base au Peugeot e-Traveller qui reçoit moteur et batterie de la e-208, ce qui rend techniquement possible et donc très probable une e-308 avec 136 ch et une batterie de 50 kWh.

Mais ça n’est pas tout, puisque la nouvelle 308 pourrait aussi étrenner une nouvelle technologie mcro-hybride 48 volts ainsi qu’une transmission électrifiée à double embrayage développée par Punch Powertrain.

Source de l’article

Laisser un commentaire