Bonus et prime à la conversion : plus qu'un mois avant la baisse des montants
emploi et économie

Bonus et prime à la conversion : plus qu’un mois avant la baisse des montants


Le bonus à 7 000 € pour les véhicules électriques ou la prime à la conversion de 5 000 €, c’est bientôt de l’histoire ancienne. Leur montant sera revu à la baisse à partir du 1er juillet. Dépêchez-vous donc si vous souhaitez en profiter !

Ironie du sort. D’un côté, les Zones à Faibles Emissions mobilité (ZFE-m) ont commencé à se multiplier en cette année 2021, les métropoles s’organisent et durcissent même parfois leurs mesures contre les véhicules dits « polluants » (dans la Métropole du Grand Paris par exemple, les véhicules Crit’Air 4 ont interdiction de circuler en semaine depuis aujourd’hui). Et de l’autre, les différentes primes accordées par les autorités afin d’accompagner notamment les ménages les plus modestes à renouveler leurs véhicules seront réduites à compter du mois prochain. Voici ce qui vous attend.

Ce qui change au 1er juillet 2021Bonus écologique

Et on commence avec le bonus écologique dont le montant sera réduit de 1 000 €. Petit rappel, il ne peut être obtenu que pour tout achat d’un véhicule électrique, fonctionnant à l’hydrogène ou hybride rechargeable. Pour ce dernier, il faut que les émissions de CO2 ne dépassent pas les 50 g/km de CO2 et l’autonomie en mode électrique doit être supérieure à 50 km. Les voitures hybrides non rechargeables et thermiques ne peuvent pas profiter d’un quelconque bonus. Les montants seront modifiés comme suit :

Bonus CO2 jusqu’au 30/06/2021Bonus CO2 à partir du 01/07/2021VE (1)Bonus CO2 jusqu’au 30/06/20217 000 € pour un véhicule électrique dont la valeur n’excède pas 45 000 €, 3 000 € pour un tel véhicule dont le prix est compris entre 45 000 € et 60 000 €Bonus CO2 à partir du 01/07/20216 000 € pour un véhicule électrique dont la valeur n’excède pas 45 000 €, 3 000 € pour un tel véhicule dont le prix est compris entre 45 000 € et 60 000 €PHEV (2)Bonus CO2 jusqu’au 30/06/20212 000 € pour un véhicule hybride rechargeable émettant entre 21 et 50 g/km de CO2 et dont l’autonomie en mode électrique est supérieure à 50 kmBonus CO2 à partir du 01/07/20211 000 € pour un véhicule hybride rechargeable émettant entre 21 et 50 g/km de CO2 et dont l’autonomie en mode électrique est supérieure à 50 kmPAC (3)Bonus CO2 jusqu’au 30/06/20217 000 € pour un véhicule fonctionnant à l’hydrogène dont la valeur n’excède pas 45 000 €, 3 000 € pour un tel véhicule dont le prix est supérieur à 45 000 €Bonus CO2 à partir du 01/07/20216 000 € pour un véhicule fonctionnant à l’hydrogène dont la valeur n’excède pas 45 000 €, 3 000 € pour un tel véhicule dont la valeur est supérieure à 45 000 €Et le bonus pour les véhicules d’occasion ?

Depuis le 8 décembre dernier 2020, un bonus de 1 000 € est par le gouvernement pour tout achat d’un véhicule électrique d’occasion ayant au moins deux ans. Pour en profiter, il faut pour cela mettre à la casse un véhicule Crit’Air 3. Vous ne pourrez plus en profiter si vous commandez un véhicule à partir du 1er juillet prochain. Si vous commandez jusqu’au 30 juin, il faudra vous assurer que la facturation n’interviendra pas plus tard que le 30 septembre 2021. Pareil si vous souscrivez un contrat de location avant le 30 juin 2021, il faut être certain que le 1er loyer soit versé au plus tard le 30 septembre 2021.

Prime à la conversion

A partir du 1er juillet, seul l’achat d’une voiture électrique, hybride rechargeable ou thermique essence Crit’Air 1 vous permettra de bénéficier de la prime à la conversion. Les véhicules thermiques Crit’Air 2 ne seront plus éligibles à ce dispositif dès le mois prochain. Ce qui exclut de facto tous les véhicules neufs diesel. Bonne nouvelle cependant, le montant ne sera pas revu à la baisse. Il sera donc toujours compris entre 1 500 € et 5 000 € en mettant au rebut un véhicule essence immatriculé avant janvier 2006 ou un diesel immatriculé avant janvier 2011. Les conditions d’attribution sont toujours aussi complexes et restrictives. Le plus simple pour savoir si vous êtes éligible ou non est de vous rendre sur le site du service public et d’utiliser le simulateur mis à disposition.

Publié le 01/06/2021 Mis à jour le 01/06/2021

Source de l’article

Laisser un commentaire