emploi et économie

Plan de relance : Augmentation des bonus CO2 et primes à la conversion pour les voitures électriques et hybrides rechargeables


Le secteur automobile attendait un traitement de faveur et en urgence et il a été en partie servi. Ce mardi, Emmanuel Macron a annoncé le fameux plan de relance de l’automobile, dont voici les principales informations à retenir en tant qu’acheteur.

Emmanuel Macron était attendu. A peine deux semaines après le début du déconfinement en France, le Président de la République est venu présenter le plan de relance pour le secteur automobile, lequel s’est manifesté assez fort pour que le gouvernement jette sa bouée de secours avant le mois de septembre. Et c’est finalement un inédit plan de 8 milliards d’euros que le chef de l’Etat est venu détailler afin de redonner confiance à un secteur sinistré. Il se divise en trois parties, mais c’est bien la première qui intéresse les automobilistes, les deux autres étant surtout dédiées au soutien des entreprises – manufacturiers, équipementiers – et au maintien de l’emploi en France.

Des aides encore augmentées

Aux acheteurs de voitures, que les constructeurs voudraient bien voir revenir en concession très rapidement, le gouvernement promet donc :

une augmentation du bonus CO2 pour l’achat de modèles 100 % électriques : il est désormais de 7 000 € pour les particuliers et de 5 000 € pour les entreprises et les collectivités territoriales, du moment que la voiture ne dépasse pas les 45 000 € sur le bon de commande. Et afin de favoriser la difficile émergence de ces modèles, l’Etat a ramené à 2021 l’objectif de 100 000 bornes de recharges en France au lieu de 2022.une aide de 2 000 € à l’achat des modèles hybrides rechargeables, lesquels étaient depuis 2018 exclus de tout bonus.une réévaluation de la prime à la conversion : pour les ménages dont le revenu fiscal net est inférieur à 18 000 € par an, 3 000 € d’aide pour “échanger” un vieux véhicule contre un modèle thermique plus propre et 5 000 € pour un passage à l’électrique (à combiner éventuellement avec les 7 000 € pour l’achat d’une électrique neuve). Précision : la prime à la conversion concerne les véhicules neufs comme les véhicules d’occasion.Des oubliés

A noter que ces aides exceptionnelles sont valables dès le 1er juin 2020, ce qui devrait effectivement pousser à nouveau les clients à se décider. On peut en revanche regretter que les modèles hybrides traditionnels n’aient fait l’objet d’aucun traitement, car ils sont malgré tout bien moins chers que les hybrides rechargeables et constituent un premier pas vers une mobilité automobile plus propre pour ceux que la contrainte de la recharge rebute encore. De la même manière, les carburants naturels n’ont pas été pris en compte en dépit de leurs indéniables vertus environnementales.

Publié le 26/05/2020 Mis à jour le 26/05/2020

Source de l’article

Laisser un commentaire