Essai de la nouvelle Dacia Sandero GPL (2021) : les vrais consos mesurées de la citadine
Essais

Essai de la nouvelle Dacia Sandero GPL (2021) : les vrais consos mesurées de la citadine


Pour ne rien vous cacher, nous avions hâte de pouvoir essayer, et surtout mesurer cette Sandero GPL « non Stepway ». Car d’après ce que nous avions vu sur les variantes essence, l’aérodynamique défavorable de la Stepway a une influence vraiment marquée sur les performances et la consommation.

Plus aérodynamique que la Stepway

En effet, avec ses pneus plus larges, ses élargisseurs de passages de roues, ses grosses barres de toit, ainsi que sa surélévation de 4 cm pour ses suspensions, la variante préférée des clients n’est vraiment pas la plus efficiente, et pas qu’un peu ! Une pénalité aérodynamique que le chrono perçoit déjà lors des relances puisque, que ce soit au sans-plomb ou au GPL, et malgré la bonne disponibilité de ce trois cylindres 1.0 turbo, les reprises sont toujours moins bonnes dans la Stepway.

Plus sobre et performante

Pour passer de 80 à 120 km/h, il faut à cette dernière 6 s de plus en 6ème, 2,5 s de plus en 5ème, et encore une grosse seconde de plus en 4ème. Bref, vous l’avez compris, mieux vaut rétrograder car les deux derniers rapports sont longs. Et mieux vaut aussi rouler au GPL, puisqu’au gaz le couple de 170 Nm (160 Nm au SP95) améliore sensiblement les reprises. Mais le plus gros écart, c’est en matière de consommation que nous l’avons noté avec, à l’avantage de la plus basse des deux, 0,8 l/100 d’écart en moyenne au SP95, et carrément 1,4 l/100 de moins, toujours en moyenne, en carburant au GPL, avec même un gouffre de 2,1 l/100 de moins sur autoroute à l’avantage de la non Stepway.

Moins de bruits d’air et de sensibilité au vent

On note même, toujours sur autoroute, un autre avantage à la plus basse des deux avec des bruits d’air un peu moins présents, même s’ils restent bien audibles dès 110 km/h avec 71 dBA (72 dBA sur la Stepway). Enfin, dernier avantage de la simple Sandero, son assise plus basse sur la route la rend moins sensible aux mouvements de caisse, ainsi qu’au vent latéral.

Les qualités habituelles de la Sandero

Pour le reste, on retrouve évidemment toutes les autres caractéristiques de la Roumaine, avec cette planche de bord plutôt moderne, moulée dans des matériaux bien présentés (joli bandeau textile en façade sur la finition Confort) et assemblés même s’ils sont tous durs. S’y ajoute une belle habitabilité, y compris derrière, une position de conduite désormais sans soucis grâce aux réglages en hauteur et profondeur du volant (sur finition Confort à 12 890 €) et des sièges maintenant correctement le corps, ainsi qu’un châssis de bon niveau puisque c’est celui de la Clio 5 à peine simplifié.

Châssis ok, et très bon freinage

Dans tous les cas, l’efficacité rassure, d’autant que la stabilité est toujours assurée, y compris dans les situations d’urgence. Sans oublier un freinage vraiment performant (seulement 64 m pour stopper à 130 km/h). On regrette juste une direction un peu trop assistée autour du point milieu aux allures routières, mais qui retrouve heureusement la bonne consistance en virage.

Le coût kilométrique du diesel…pour bien moins cher

Bref, hormis peut-être les bruits d’air pour ceux qui fréquentent régulièrement l’autoroute, cette Sandero coche toutes les bonnes cases et permet, dans cette variante GPL, de pallier l’absence de diesel dans la gamme, avec un coût kilométrique de seulement 6,8 €/100 km en moyenne malgré sa surconsommation de 19% quand elle roule au gaz (9,9 €/100 km au SP95). Le tout en offrant encore d’autres avantages financiers sans rien sacrifier côté usage mis à part l’absence de roue de secours puisque son emplacement est pris par le réservoir de GPL (50 l dont 40 utiles).

Un réseau de pompes limité, mais des applis efficaces

Car hormis le réseau de distribution GPL limité à 1 700 pompes, mais que des applis permettent de répertorier en donnant les prix, et de vous y guider, il n’y a que des avantages à opter pour cet ECO-G. En effet, la carte grise pour les voitures GPL est gratuite dans la majorité des départements français, ou au pire à moitié prix. Ces modèles bénéficient d’une vignette Crit’Air 1 et d’exemption des restrictions de circulation en cas de pic de pollution ainsi que, dans certaines villes de la gratuité du stationnement.

Le meilleur choix, c’est la non-Stepway !

Bref, c’est le bon choix. Et si vous n’êtes pas obnubilé par le look il est vrai plus sympa de la Stepway, cette simple Sandero, plus performante et encore plus sobre, vous permettra même d’économiser encore 1 000 € sur la facture. Objectivement, impossible de trouver plus malin sur le marché !

Source de l’article

Laisser un commentaire

Available for Amazon Prime