Audi dégaine les Q4 E-tron et Q4 E-Tron Sportback
Le coin des blogs

Audi dégaine les Q4 E-tron et Q4 E-Tron Sportback


Static photo
Colour: Florett silver

Après le grand SUV E-Tron qui a inauguré la lignée et l’E-Tron GT, Audi déploie sa gamme électrique sur le très stratégique segment des SUV « compacts », avec une double détente : le Audi Q4 E-Tron « standard » et sa variante « Sportback ».

Cousin musclé

Construit sur la plate-forme MEB, cousin du Volkswagen ID.4 et du Skoda Enyak iV et rival désigné du Tesla Model Y, le SUV Q4 E-Tron est très fidèle au concept dévoilé en 2019. On retrouve donc une calandre octogonale proéminente, enchassée dans un cadre noir, de vastes ouies latérales et des lignes géométriques tendues. Les épaulements marqués au niveau des grandes roues, la porte-à-faux très courte à l’avant – électrique oblige – et les flancs creusés confèrent beaucoup de dynamisme au SUV de 4,59 mètres de long, le tout souligné par des optiques Matrix LED dont la signature visuelle peut-être modifiée depuis le cockpit. A l’arrière, l’E-Tron adopte une ligne de feux transversale, alors que le Sportback se distingue évidemment par sa ligne de toit plongeante et un becquet aérodynamique séparant la lunette arrière et la carrosserie.

De l’espace à bord

Avec un empattement de 2,76 mètres et l’absence de tunnel central de transmission, l’espace intérieur s’en trouve bonifié, ce qui n’est pas toujours l’apanage des modèles de la firme aux anneaux. Le volume du coffre à bagages va de 520 à 1490 litres dans le Q4 e -tron et de 535 à 1460 litres sous un couvercle de coffre électrique dans le Sportback. C’est mieux que le Mercedes EQA mais loin du Tesla Model Y qui, néanmoins, fait près de 20 centimètres de plus…Les deux modèles peuvent tracter des remorques pesant jusqu’à 1000 kilogrammes (freinées, à 12% d’inclinaison), les versions quattro pouvant même tirer jusqu’à 1200 kilogrammes. Disponible de série sur la version S, une suspension sport en option permet d’abaisser la garde au sol de 15 millimètres.

A l’intérieur, ce n’est pas encore Star Trek mais le design tout en lignes tendues et formes gémétriques donne un petit côté futuriste. L’agencement est en tous cas plus complexe que dans un Tesla Model Y qui joue clairement la carte de l’épure et de l’ambiance technophile. On notera comme détail le design du nouveau volant tactile dont le cerclage intérieur reprend la forme du bouclier avant. L’instrumentation numérique Virtual Cockpit est complétée par un écran tactile légèrement orienté vers le conducteur, dont le diamètre varie de 10.1 à 11.6 pouces selon la finition choisie. S’y ajoute un dispositif d’affichage tête haute en « réalité augmentée » qui projette directement sur le pare-brise une partie des informations.

Motorisations et prix

La gamme de motorisations comprend deux variantes de batterie et trois variantes d’entraînement, à savoir :

Q4 35 e-tron : batterie de 52 kWh avec moteur électrique arrière de 125 KW (170 chevaux) et 310 Nm de couple.Q4 40 e-tron : batterie de 77 kWh avec moteur électrique arrière de 150 KW (204 chevaux) et 310 Nm de couple.Q4 50 e-tron Quattro : batterie de 77 KWh avec deux moteurs électriques pour la transmission intégrale . Puissance maximale de 220 kW (299 PS) et 460 Nm de couple, ce qui promet un à à 100 en 6″2 et une vitesse maximale à 180 Km/h. Pour plus d’efficacité, le moteur de l’essieu avant n’entre en action que lorsqu’une puissance élevée ou une forte adhérence est nécessaire.

La puissance du chargeur embarqué varie de 7.4 et 11 kW selon la version tandis que la charge rapide grimpe à 125 kW sur les versions les plus performantes. Des trois variantes, c’est la Q4 40 qui promet la meilleure autonomie annoncée en cycle WLTP: 520 kilomètres contre 488-497 Kms à la Q50 et seulement 341-349 kms à la Q4 35, selon que l’on utilise la version classique ou Sportback. On rappellera au passage que le poids de ces véhicules va de 1890 kg pour le Q4 35 jusqu’à 2135 kg pour le Q50.

Produit à Zwickau, le Q4 e-tron arrive en juin 2021 tandis que la Q4 e-tron Sportback suvira de quelques semaines. Audi annonce un prix débutant à 42 800 € hors bonus pour la version d’entrée de gamme Q4 35 e-tron et 2 000 euros de plus pour la version Sporback, soit un positionnement légèrement plus haut que le VW ID.4, mais bien plus bas que le Tesla Model Y (à partir de 63.000 euros en France) qui néanmoins ferait presque partie d’un segment supérieur.

Source de l’article

Laisser un commentaire

Available for Amazon Prime