Essai Seat MÓ eScooter 125
Le coin des blogs

Essai Seat MÓ eScooter 125

Seat commercialise le scooter électrique MÓ. Il vient enrichir sa petite offre de deux-roues, après une première gamme de trottinettes. Le bon plan pour s’affranchir des bouchons?

Fabriqué près de Barcelone

Quand un constructeur de voitures se met aux deux-roues, ça donne le MÓ eScooter 125 chez Seat. Il s’agit en fait d’un partenariat avec la marque Silence qui produit l’engin à Sant Boi de Llobregat, près de Barcelone. Son style se rapproche ainsi du modèle S01. Toutefois Seat l’a personnalisé, histoire de booster son look.

Au premier regard, il a l’air d’un scooter plutôt conventionnel, et s’intègre parfaitement dans la circulation au milieu de ses pairs. Néanmoins on ne peut pas passer à côté de l’énorme cube batterie, visible sous la selle entre la roue arrière et le plancher. Son placement stratégique, assure ainsi un centre de gravité très bas, servant son agilité.

L’essentiel en termes d’équipements

Comment est la vie derrière le guidon? Plutôt simple, avec l’essentiel pour imaginer laisser sa voiture au garage pour ses déplacements quotidiens. On trouve un coffre de 39 litres permettant d’accueillir deux petits casques. On peut accrocher un support de smartphone pour la navigation notamment. Un compteur numérique et monochrome affiche juste les informations indispensables.

Cela s’accompagne d’une paire de prises USB et d’un crochet pour pendre un sac par exemple. On regrettera les deux miroirs un peu petits. Quand on est habitué à la confortable rétrovision d’une voiture, il faut s’y faire. Sous les deux pouces, on trouve les feux, clignotants et klaxon à gauche, puis le sélecteur des modes de conduite à droite. Rien que du classique, aisé à utiliser au quotidien.

Une lourde batterie amovible

Toujours côté pratique, la batterie de 40 kg peut s’enlever pour faciliter la charge sans devoir rapprocher le scooter d’une prise. Elle se retire, et se transporte comme une valise à roulette. Si vous êtes au 5ème sans ascenseur, évidemment cela vous compliquera la vie. Son encombrement sur le scooter laisse suffisamment de place pour les jambes, pour le conduire sans difficulté. On se sent plutôt bien installé.

Le mode city, le premier que nous avons engagé, est assez intermédiaire. Il permet d’évoluer en ville avec une bonne réactivité, rendant la vie plutôt simple au quotidien. Le programme Eco, on le privilégiera en fin de batterie ou dans une situation où l’on doit optimiser la consommation. En effet, il perd alors sensiblement de son peps. Il s’apprécie d’autant plus dans un contexte moins stressé que la circulation francilienne.

3 modes de conduite

Le mode Sport tire le maximum des capacités du Seat MÓ 125. On dispose alors de ses 9 kW de puissance maxi, pour filer jusqu’à 95 km/h. De quoi surprendre tout son monde au feu vert. Néanmoins il faut se méfier alors de son comportement. On gère plus difficilement la course de la poignée, avec une accélération perdant toute sa progressivité. Dans la vie de tous les jours, on s’en servira en fait plutôt rarement.

Sa bonne maniabilité fait de lui un bon moyen de déplacement en ville. On peut se faufiler, sans avoir peur de jouer les équilibristes entre les rétroviseurs. Son amortissement plutôt ferme rassure avec une bonne stabilité, même si cela pénalise le confort. Néanmoins on regrette l’absence d’un ABS. Cette assistance, souvent de série dans le monde du scooter, nous aurait rendus un peu moins timide derrière le guidon. Enfin, une marche arrière facilite les manoeuvres pour bouger ce bébé de 155 kilos.

5 800 € ou 125 € par mois

On ne trouve guère de concurrence sur ce segment pas encore très investi par les constructeurs. Du coup, Seat pourrait pousser les marques de voitures ou de deux-roues à le suivre. Comptez 5 800 € bonus déduit pour vous l’offrir, ou 125 € par mois (bonus de 900 € en guise d’apport) sur un contrat de 3 ans. Néanmoins la faible présence de concessions Seat au coeur des villes lui compliquera la vie, si son lancement ne s’accompagne pas d’une importante campagne de promotion. Pour rappel, si vous êtes titulaires du permis B, n’oubliez pas de passer la formation obligatoire de 7 heures.

+ON AIME Facile à conduireAutonomie (137 km WLTP, > 100 km réels)Batterie amovible–ON AIME MOINS Pas d’ABSSeulement 95 km/h de vitesse de pointePetits rétroviseurs

 

Seat MÓ eScooter 125Prix (à partir de)6 700 €Prix du modèle essayé6 700€Bonus / Malus– 900 €MoteurType et implantationélectriqueCylindrée (cm3)–Puissance (ch/kW)12 / 9Couple (Nm) 240TransmissionRoues motrices arBoîte de vitessesauto 1 + arChâssisFreinsà disquesJantes et pneus–PerformancesVitesse maximale (km/h)950 à 50 km/h (s)3,9ConsommationCycle mixte (kWh/100 km) 5,6 (137 km)CO2 (g/km) 0DimensionsLongueur (mm) 2 026Largeur (mm) 722Hauteur (mm) 1 559Empattement (mm) 1 427Volume de coffre (l)39Poids (kg)155

 

Source de l’article

Laisser un commentaire