Le coin des blogs

Jaguar Land Rover contre l’import US de SUV Porsche, Audi

Land Rover a été parmi les premiers constructeurs automobiles à se frayer un chemin sur le marché hautement rentable des SUV Premium, simplifiant la technologie pour les conducteurs roulant hors des entiers battus mais inexpérimentés. Mais il est de plus en plus concurrencé sur ce segment par ses rivaux étrangers.

C’est dans un tel contexte que Jaguar Land Rover a demandé à une agence américaine pour le commerce de bloquer les importations des marques Porsche, Lamborghini, Audi et Volkswagen (toutes du groupe Volkswagen), les accusant d’utiliser son système breveté « Terrain Response » sans autorisation.

Le système Terrain Response  caractéristique clé du F-Pace et du Discovery selon JLR

Jaguar Land Rover, détenu par l’indien Tata Motors a déclaré dans un dépôt de plainte auprès de la Commission du commerce international des États -Unis que la technologie intégrée dans le système Terrain Response  offrait une aide à la conduite sur un «large éventail de surfaces» et constituait une caractéristique clé du F-Pace et du Land Rover Discovery de JLR.

La fonction Terrain Response de Land Rover utilise un seul bouton pour régler tous les sous-systèmes permettant au véhicule de s’adapter à une conduite hors route.  Par un simple actionnement du système, le véhicule ajuste automatiquement le moteur, le freinage, la transmission et d’autres mécanismes pour optimiser les performances du véhicule.

Or, le constructeur estime que la capacité de transformer un conducteur moyen en spécialiste du tout-terrain est une caractéristique clé du succès de Land Rover en tant que marque haut de gamme.

JLR en guerre contre la « contrefaçon »

«JLR cherche à se protéger et à protéger ses activités aux États-Unis contre les entreprises qui ont introduit des produits contrefaits sur le marché américain intégrant, sans aucune licence de JLR, une technologie développée par JLR et protégée par son brevet», a déclaré l’avocat de Land Rover, Matthew Moore de Latham & Watkins .

JLR cherche à repousser la concurrence

Les constructeurs automobiles Super Premium ont commencé à se lancer sur le marché des SUV il y a environ cinq ans. La division Land Rover de JLR, constructeur réputé au départ pour ces robustes véhicules tout-terrain cherche pour sa part à repousser la concurrence alors que d’autres groupes automobiles se positionnent désormais sur le segment, y compris le haut de gamme Bentayga de la marque Bentley – détenue par Volkswagen – et le Levante de Maserati.

Porsche, Lamborghini, Audi et Volkswagen dans le viseur de Land Rover

Land Rover veut désormais bloquer les importations du Porsche Cayenne, de l’Urus de Lamborghini, des Audi Q8, Q7, Q5, A6 Allroad et e-tron  et des VW Tiguan.

Affirmant parallèlement qu’il existait de nombreux autres SUV Premium midsize compacts pouvant répondre à la demande des consommateurs si ces modèles étaient interdits aux États-Unis.

Bentley poursuivi par Land Rover en 2018 après le lancement de la Bentayga

En 2018, Land Rover a poursuivi Bentley après l’introduction de la Bentayga,- dont le prix peut atteindre plus de 200 000 dollars. Selon Land Rover, le modèle offre un système de dynamique de conduite qui copie le « Terrain Response ».

Bentley a cherché à invalider les brevets Land Rover à la fois devant le tribunal de district et devant le comité d’examen du US Patent and Trademark Office, sans succès.  Un procès est toutefois prévu en février.

La Commission du commerce International US dotée du pouvoir de bloquer les importations

La Commission du commerce international est une agence américaine indépendante et quasi judiciaire qui enquête sur les plaintes de pratiques commerciales déloyales, comme la contrefaçon de brevet. Il ne peut pas accorder de dommages-intérêts, mais a le pouvoir d’empêcher les importations de produits violant les droits des propriétaires de brevets et de secrets commerciaux. Elle peut fonctionner plus rapidement que les tribunaux de district fédéraux, une enquête classique est bouclée dans un délai de 15 à 18 mois.

Jaguar intente des poursuites contre VW en matière de brevets

Mais Jaguar a également intenté cette semaine des poursuites en matière de brevets contre les filiales de VW devant les tribunaux fédéraux du Delaware et du New Jersey, demandant une compensation en espèces pour l’utilisation de la technologie. Ces affaires seront probablement mises en attente une fois que la commission commerciale ouvrira son enquête.

Notre avis, par leblogauto.com

La stratégie de JLR pourrait être double. En premier lieu : freiner la concurrence des marques du groupe Volkswagen … mais également réduire les bénéfices réalisés par le constructeur allemand sur ces modèles largement rentables qui contribuent en grande partie à financer ses investissements dans la technologie des véhicules électriques, de la conduite autonome et d’autres innovations. Et donc freiner ses investissements et réduire son « potentiel de nuisance ».

Sources : Bloomberg

Source de l’article

Laisser un commentaire