La Renault 4L du futur ressemblera à cela
Le coin des blogs

La Renault 4L du futur ressemblera à cela

Si la Renault 5 a eu droit à son concept électrique « revival » et devrait bientôt être déclinée en série, la Renault 4 (alias 4L) devrait aussi avoir droit à son concept.

C’est encore via des dépôts de design que ces fuites viennent. Autovisie a déniché des clichés d’un véhicule qui s’apparente fortement à une 4L réinterprétée. Cette dernière sera(it) électrique et tentera de faire un nouveau carton, comme le fit sa devancière.

La Renault 4, c’est 30 ans de carrière, plus de 8 millions d’exemplaires, et une aura presque aussi grande que celle de la Citroën 2CV. Celle qui fête cette année ses 60 ans semble vouloir sortir d’une retraite où la Régie Renault l’avait placée en 1992.

Esthétiquement, il faut se méfier de la vue 3D isométrique qui n’affiche pas les perspectives et rend les visuels un peu « étranges ». Cette 4L des années 2020 reprend certains éléments de style de la première génération comme le montant arrière un peu épais. Mais, ici, il est triangulaire alors que sur la 4L originelle, ses bords étaient parallèles. Il manque la 3e vitre latérale (custode) à l’arrière.

La calandre de son côté ressemble plutôt à celle des années 70, c’est-à-dire oblongue avec l’intérieur noir. Les feux ronds sont suggérés sur ce dessin de concept mais seront sans doute plus classiques dans un modèle de série. Le bas de la face avant porte un rappel des tampons de parechoc.

Ici, les arches de roues sont « baroudisées » avec des entourages noirs bruts. Cela fait très crossover/CUV. Ce qui marque surtout, ce sont les porte-à-faux très courts. En revanche, c’est l’arrière qui se distingue le plus de la Renault 4 des 60’s. L’arrière très plat, avec des feux tous simples positionnés très bas, cède la place à un arrière plus complexe, avec des feux remontés. On demande à voir en vrai.

Notre avis, par leblogauto.com

Alors cette 4L moderne ? Elle vous tenterait ou pas ? Nous, on avoue que l’on a du mal à voir son positionnement. Remplaçante de la Twingo ? Modèle supplémentaire plus dépouillé ? Si oui, quid de Dacia ? Et par rapport à la Renault 5 ?

Attention, la carte de la nostalgie ne suffira pas à faire un succès. Certains y sont arrivés (MINI, 500) mais ce n’est pas un blanc-seing. Certains préfèreront toujours l’originale à la copie.

Source de l’article

Laisser un commentaire