McLaren Sabre, une supercar au style tranchant
Le coin des blogs

McLaren Sabre, une supercar au style tranchant

MSO, alias McLaren Special Operations, est très actif ces derniers temps ! La Sabre est leur dernière création, réservée exclusivement aux États-Unis.

Plus fort que la Senna

15 exemplaires, pas une de plus. Il s’agit de supercars ultra personnalisées, développées sur mesure pour des clients très fortunés. On parle pour le prix d’un nombre à 7 chiffres. Dévoilée par…le concessionnaire de Beverly Hills, cette Sabre (sic), va établir un nouveau record pour Woking, celui de la supercar thermique la plus puissante réalisée à ce jour par le constructeur anglais. Bien que de nombreux détails techniques n’aient pas encore été fournis, nous savons que le fameux V8 biturbo 4 litres est encore de la partie, poussé à 824 chevaux, soit 35 ch de plus que le Senna, celle qui a servi de base au développement de cette Sabre. Une vitesse de pointe supérieure à 350 Km/h est annoncée.

Taillée à la serpe

Inspirée très clairement du concept virtuel Ultimate Vision dévoilé dans le jeu Gran Turismo, elle ne fait pas la dentelle. La Senna était déjà en soit radicale, mais la Sabre a des lignes très…tranchées. Les modifications esthétiques importantes sont rendues possibles par des exigences d’homologation relativement laxistes aux États-Unis.

Les principaux éléments…saillants sont un aileron arrière de type LMP1 qui descend au centre du toit, un diffuseur arrière géant, une aile à trois lamelles distincte et de grands passages de roues qui plongent abruptement sur le spoiler avant et débordent sur les phares. Les optiques avant délaissent les traditionnels boomerangs pour des formes en lame, tandis que les feux arrière sont intégrées verticalement à l’aileron.

Mention spéciale à la livrée rouge et blanche, qui n’est pas sans rappeler les McLaren de la grande époque en Formule 1.

Notre avis, par leblogauto.com

Ce n’est assurément pas la plus belle. Gordon Murray, qui abhorre les appendices aérodynamiques, serait servi…mais c’est sans nul doute une voiture très spectaculaire et dont les canons esthétiques sont dans l’air du temps. McLaren a bien compris l’intérêt de développer les projets labellisés MSO, qui sont la garantie d’un seuil de rentabilité plus élevé. Au risque de s’y perdre dans la nébuleuse des supercars, qui se multiplient comme des petits pains.

Article précédentDernières décisions de la FIA pour 2020

Source de l’article

Laisser un commentaire