Jean-Pierre Jaussaud, double vainqueur du Mans, est décédé
Sport Automobile

Jean-Pierre Jaussaud, double vainqueur du Mans, est décédé



Il aura marqué les éditions 1978 et 1980 des 24h du Mans. Double vainqueur de la plus mythique course d’endurance au monde, le pilote français Jean-Pierre Jaussaud est décédé. Il avait 84 ans.

Né le 3 juin 1937 à Caen, Jean-Pierre Jaussaud aura fait partie du renouveau du sport automobile français. Aux côtés d’autres grands noms comme Henri Pescarolo ou encore Jean-Pierre Beltoise, il aura lui aussi laissé une trace indélébile dans l’univers des sports mécaniques. Hommage à celui qui vient de nous quitter à 84 ans, dans la nuit du 21 au 22 juillet 2021.

Un habitué du Mans

Jean-Pierre Jaussaud connait bien le tracé du Mans. Sa première fois, c’était en 1966 avec l’équipe tricolore Matra. Un baquet obtenu en devenant le premier lauréat du volant Shell en 1963, et en rejoignant l’équipe Matra en 1965, soit un an avant sa première participation aux 24h du Mans.

Après deux abandons en 1966 puis 1967, il ne revient dans la Sarthe qu’en 1973, toujours avec Matra. Cette année-là, il signe son premier podium, en montant sur la troisième marche, aux côtés d’un certain Jean-Pierre Jabouille.

Mais c’est avec l’écurie Alpine et sa Renault-Alpine A442B n°2 que les plus belles années de Jean-Pierre Jussaud commencent à s’écrire dans la Sarthe. En partageant le volant avec Didier Pironi en 1978, le Normand remporte, pour la première fois de sa carrière, les 24h du Mans.

Une performance réitérée deux ans plus tard, en 1980. Cette fois avec l’écurie Rondeau qu’il retrouve et Jean Rondeau, dont il est le coéquipier sur la M379 B n°16. Une victoire d’autant plus belle qu’à 45 minutes du drapeau à damier, Jean-Pierre Jaussaud part en tête-à-queue sur piste mouillée, entrainant un calage moteur et une remise en route trois coups de démarreur plus tard !

En treize participations sarthoises de 1966 à 1983, Jean-Pierre Jaussaud a pris le départ à onze reprises en portant les couleurs d’un constructeur français. Que ce soit Matra, Renault-Alpine ou Rondeau. Les 24 Heures du Mans auront ainsi marqué l’apogée méritée de son parcours singulier.

Un touche à tout

Pilote dans l’âme, Jean-Pierre Jaussaud se sera également essayé à d’autres disciplines automobiles. Le Normand avait notamment couru en Formule 3 avec une victoire à Monaco en 1968, et en Formule 2 où il termine vice-champion d’Europe en 1972.

« Papy Jaussaud » aura également eu le privilège de gouter à la F1 en devenant pilote d’essai pour Renault en 1980.

A lire aussi :

Source de l’article

Laisser un commentaire

Available for Amazon Prime