Formule 1

Alain Prost a trouvé Romain Grosjean « héroïque » lors de son accident


L’accident de Romain Grosjean, « ça donne la chair de poule, a déclaré Alain Prost vendredi lors d’une conférence de presse à distance. Mais je vis les choses d’une manière un peu différente car ça me rappelle ce qu’on a vécu de dramatique à notre époque. C’est évident que ça reste un sport très dangereux. […] Mais on savait qu’on risquait ce genre de choses, on le voyait plus régulièrement, on était plus préparé. »

Le quadruple champion du monde (1985, 1986, 1989 et 1993) juge que Grosjean est « héroïque ». Il tire également « un grand coup de chapeau à la Fédération internationale de l’automobile et à tous les gens qui ont travaillé directement ou indirectement à la sécurité. C’est très difficile de prévoir les accidents. Ce qu’il faut, c’est limiter au maximum les risques et c’est ce qui est fait depuis des années. »

« Je ne vois pas de raison que la domination de Lewis Hamilton s’arrête »

Prost (65 ans) a également donné son regard sur la domination de Lewis Hamilton : « Je ne vois pas de raison qu’elle s’arrête. (Il y a) une combinaison pilote-équipe-organisation-management avec une stabilité incroyable. Lewis est au sommet de son art. Dans cette situation, vous avez une tranquillité psychologique au niveau du pilotage qui fait que vous êtes plus fort que vous pouvez le penser. Vous voudriez ralentir mais les chronos sont quand même là. Vous êtes dans un état d’euphorie mais avec beaucoup de contrôle et c’est là que Lewis est très fort depuis quelques années. Il a une maîtrise totale. »

Directeur non exécutif de Renault, l’ancien champion reconnaît qu’au sein de l’écurie française, « on ne s’attendait pas à être aussi bien cette saison. Ça nous permet d’avoir un plan pour 2021 et 2022 avec un peu plus de sérénité », alors que Fernando Alonso effectuera son retour dans l’écurie la saison prochaine.

« Il est intense, il a un engagement incroyable, tout le temps à se renseigner auprès des ingénieurs, estime-t-il au sujet de l’Espagnol. Ça peut être perturbant pour l’autre pilote. Il faudra qu’Esteban (Ocon) soit totalement en confiance pour avoir la meilleure relation possible avec lui. »

Source de l’article

Laisser un commentaire