Véhicules électriques

Centre-villes sans voiture : BMW ne dit pas non !


La voiture est peu à peu chassée des grandes villes et plus particulièrement des centre-villes au moyen de péages urbains, vignettes restrictives ou encore aménagements et réduction des voies entravant la circulation sur les grands axes. Pas vraiment encourageant à l’achat d’un nouveau modèle. Pourtant, l’idée de se passer de son véhicule en ville ne déplait étonnamment pas au patron de BMW, Oliver Zipse.

Le plaisir de conduire, un slogan bien connu de la firme bavaroise à l’hélice. BMW produit des voitures mettant en avant les sensations de leurs conducteurs au volant. Difficile de s’imaginer que le patron d’un tel constructeur incite à lâcher les commandes et prendre les transports en commun.

C’est pourtant la position d’Oliver Zipse, à la tête de BMW, dont le siège est implanté à Munich. Pour lui, la ville de Munich mériterait une meilleure organisation de ses transports comme le métro, un moyen à favoriser qu’il utiliserait alors volontiers. « Pourquoi quelqu’un qui fait seulement du shopping doit-il conduire avec sa propre voiture ? se questionne-t-il auprès du journal allemand Süddeutsche Zeitung. Je trouve que l’idée d’un centre-ville sans voiture mérite d’être approfondie. »

Des SUV et de l’électrique

Un avis surprenant mais il faut souligner qu’il reste compliqué de profiter des qualités dynamiques d’un véhicule, BMW incluses, dans les rues d’une agglomération. M. Zipse évoque justement le cas des SUV, plutôt destinés à rouler hors des cités, sur de potentiellement longues distances et qui ne doit pas faire oublier que l’âge du véhicule est selon lui un facteur de pollution plus important : « Le débat malveillant sur les SUV est alarmiste et n’a rien à voir avec la réalité. Le break de 15 ans est le plus gros délinquant climatique. »

On pourrait donc en déduire que les SUV auront encore leur place au catalogue BMW pour un moment et que la BMW passion n’est pas morte. En parallèle, la firme avait annoncé en juin dernier la mise sur le marché de 25 modèles électrifiés d’ici 2023, dont la moitié de 100 % électriques. Ces derniers, plutôt adaptés à la ville, devraient assurer la présence de BMW dans les centres urbains pour quelques années encore. Au grand désespoir de son directeur ?

Publié le 31/12/2019 Mis à jour le 31/12/2019

Source de l’article

Laisser un commentaire