Les 10 voitures qui font sensation début 2021
Véhicules électriques

Les 10 voitures qui font sensation début 2021


Après une année 2020 légèrement perturbée, 2021 débute plus normalement. Un lent retour à la normale qui se perçoit aussi dans le balai des nouveautés automobiles. Malgré l’absence du Salon de Genève pour la seconde année consécutive, une bonne floppée de nouveautés ont déjà été révélées depuis le mois de janvier. Parmi elles, nous en avons sélectionné 10, que nous jugeons comme les plus importantes. Les voici rassemblées, attendu que certaines sont encore à l’état de concept, que d’autres ont à peine été révélées et que d’autres encore nous ont déjà ouvert leurs portes.

1.Peugeot 308Peugeot 308© Peugeot

Cela manque cruellement d’originalité, mais la nouvelle Peugeot 308 figure forcément en tête de cette liste. La compacte françaises a été présentée le 18 mars mais nous avons déjà pu prendre place à son bord. Une première rencontre au cours de laquelle cette troisième génération nous a fait bonne impression. Design beaucoup plus agressif qu’avant, proportions revues, intérieur inédit chez Peugeot et motorisations exhaustives promettent une belle carrière à la compacte du Lion. Nous attendons avec impatience d’en prendre le volant.

2.Renault 5 électrique conceptRenault 5 électrique concept © Alex Krassovsky

Elle n’est pas encore réalité, mais la Renault 5 électrique concept a électrisé la petite planète automobile en début d’année. Après plusieurs rumeurs, Luca de Meo, le nouveau patron du Losange officialise, à l’occasion d’une grande conférence “Renaulution”, la renaissance de la mythique R5, en 100 % électrique, très prochainement. En support à ce propos inattendu, un prototype on ne peut plus fidèle à la R5 d’antan, s’invite avec lui sur la scène. Et le boss du Losange de confirmer que la version de série sera proche à 95 % de l’étude présentée. Fabriquée en France, la future R5 électrique est attendue autour de 20 000 €, à horizon 2023.

3.Dacia BigsterDacia Bigster© Dacia

La conférence “Renaulution” de janvier 2021 n’a pas uniquement eu comme objectif de présenter le concept R5 électrique, au contraire. Cet événement avait surtout pour ambition de clarifier les stratégies de chaque marque en plaçant à leurs têtes des responsables du design. Et, si possible, une première ébauche des futurs modèles. Pour Dacia, Alejandro Mesonero, ancien directeur du style Seat, est venu présenter le Bigster. Un concept de grand SUV qui viendra au-dessus du Duster à horizon 2025 sans presque rien changer. Après le lancement des nouvelles Sandero, le constructeur roumain affirme ici sa montée en gamme sans rien perdre de sa simplicité pour conserver des prix attractifs. On a hâte d’en voir plus !

4.DS 4DS 4© DS

Pour s’émanciper sereinement de Citroën, DS n’a eu d’autres choix que de d’abord miser sur le segment le plus porteur en Europe : les SUV. Mais le label chic de PSA sait aussi que sa pérennité passe par le développement d’une gamme plus variée. Après la DS 9, une grande berline qui viendra sur nos routes à la fin de cette année, DS a présenté sa compacte, la “4”. Cette dernière est autrement plus originale que les autres modèles de la gamme. Style à mi-chemin entre berline et SUV, aménagement intérieur inédit, pas de motorisation diesel, la DS 4 est peut-être le modèle le plus abouti de la jeune marque française. Là encore, nous attendons avec impatience de la découvrir sur la route.

5.Dacia SpringDacia Spring© Dacia

Annoncée fin 2020, la Dacia Spring sacrément attendue. Annoncée par son constructeur comme la voiture électrique la moins chère du marché, la version européenne de la Renault K-ZE a remporté le pari du prix. Mignonne sur la forme, bien équipée pour une petite voiture, la Spring donne effectivement un bon coup de pied dans la fourmilière. Mais après un premier essai, nous sommes toutefois en mesure de dire qu’elle ne s’adresse par à tout le monde. Pas tant en raison de son autonomie, car la petite Dacia n’est pas censée faire autre chose que du périurbain, mais surtout à cause de ses prestations générales. L’insonorisation très légère, la tenue de cap moyenne sur voie rapide et les performances très limitées la distinguent nettement d’une Twingo ZE, sa première rivale par le prix.

6.Nissan QashqaiNissan Qashqai© Nissan

Même si, en France, il ne fait plus le poids face à la concurrence, Peugeot 3008 en tête, le Nissan Qashqai reste un modèle important du marché européen. La troisième génération, lancée mi-février, se devait donc de figurer dans notre liste. D’autant que le SUV nippon apporte son lot de nouveautés. Changement de plate-forme pour inaugurer la base CMF-C de l’Alliance, révolution intérieure – même si sa présentation n’a rien d’original devant la concurrence – , abandon du diesel pour seulement faire confiance à l’essence et au tout électrique, le nouveau Qashqai se remet au goût du jour. La suite lors des premiers essais.

7.Mercedes Classe CMercedes Classe C© Mercedes

A la cinquième génération, on commence à être confortablement installé dans le paysage automobile français. C’est notamment le cas de la Classe C, renouvelée cet hiver et qui a profité de ce renouvellement pour tout envoyer valser. Sur la forme, on n’est pas forcément surpris, Mercedes ayant joué la carte de la ressemblance avec la nouvelle Classe S. Mais sur le fond, il y a du nouveau. Un intérieur d’une nouvelle génération, une nouvelle architecture offrant à roues arrière directrices (option) ou de l’hybride rechargeable avec 100 km d’autonomie électrique et une techno dernier cri finissent de placer cette nouvelle génération nettement au-dessus de ses concurrentes BMW Série 3 et Audi A4. Nous attendons les premiers essais.

8.MG EHSMG EHS© Alex Krassovsky

Rares sont les labels chinois qui parviennent à s’implanter vraiment en Europe. En rachetant la mythique marque anglaise MG, le géant SAIC semble toutefois bien parti pour se faire sa petite place sur le Vieux Continent. D’autant que pour une fois, on ne pourra pas accuser son premier modèle, un SUV, de mal présenter. L’EHS, un hybride rechargeable passé entre nos mains il y a quelques semaines, nous a plutôt convaincus sur le plan de la finition et de la qualité perçue. Quant au design extérieur, il est assez neutre pour plaire. Ajoutez à cela un prix pour le moment imbattable – 33 700 € – pour un SUV plug-in de 4,75 m de long, et vous obtenu une voiture recommandable. Il faut simplement s’accommoder d’autonomies électriques médiocres, de consommations d’essence très élevées et d’un réseau pour le moment absent…

9.Ford Mustang Mach EFord Mustang Mach-e© Ford

Un SUV électrique n’a rien de très original en 2021. Et s’il ose en plus s’appeler « Mustang », il y a même de quoi voir rouge. Mais pour son premier SUV 100 % électrique, il faut reconnaitre que Ford propose un modèle intéressant. La présentation intérieure comme extérieure est originale chez Ford, la conduite est agréable, le multimédia facile d’emploi, et les tarifs agressifs. Qui plus est, le choix entre une batterie de 68 kWh et une autre de 88 kWh est pertinent. Reste à composer avec une habitabilité très moyenne compte tenu de la taille, donnant un côté exclusif à cette nouveauté.

10.Ioniq 5Ioniq 5© Hyundai

Tourné vers les énergies alternatives depuis plusieurs années, Hyundai a quand même choisi de créer un nouveau label pour ses futurs modèles électriques. L’appellation Ioniq, qui distinguait jusqu’à présent une petite berline est donc en passe de devenir un blason à part entière. Et la “5” d’être la première occurrence de cette jeune marque dont Hyundai reste aux manettes. Reconnaissons toutefois au-delà de ces logiques marketing une création originale de la part du coréen avec un design rétro étonnant et un format XXL (4,63 m de long et 3 m d’empattement). Nous attendons toutefois un premier contact avec cette nouveauté même si, sur le papier (batterie de 52,8 ou 72,6 kWh) et compte tenu de l’expérience de Hyundai en la matière, la proposition est intéressante.

Source de l’article

Laisser un commentaire

Available for Amazon Prime