Malus au poids des véhicules : finalement c’est oui !
Actualité auto

Malus au poids des véhicules : finalement c’est oui !


Zapping Autonews Green Le bioéthanol E85 en questions : 1ère partie

Haro sur les SUV ! Après un long débat au sein même du gouvernement, la ministre de l’écologie Barbara Pompili l’a finalement emporté sur son collègue du ministère des Finances, Bruno Le Maire. Le malus au poids des véhicules va être inscrit au Projet de Loi de Finance 2021 au travers d’un amendement. C’est la ministre de l’écologie qui l’a annoncé sur son compte Twitter ce jeudi 15 octobre.

L’alourdissement du parc automobile, c’est + de matériaux et d’énergie consommés, + de pollution, – d’espace public disponible. Le malus au poids que nous instaurons est un signal fort et nécessaire pour mieux prendre en compte l’empreinte écologique des véhicules les plus lourds

— Barbara Pompili (@barbarapompili) October 15, 2020 LIRE AUSSI – PRIME À LA CONVERSION 2021 : CLAP DE FIN POUR LE DIESELContours à déterminer

Les contours de ce malus sont encore à déterminer. Tout juste sait-on que le plafond des véhicules concernés a été relevé de 1.400 à 1.800 kg. Il ne devrait pas toucher les véhicules électriques et hybrides (qu’en sera-t-il de l’Ethanol, du GPL ou de l’hydrogène ?). Les familles nombreuses – qui n’ont pas le choix que de prendre un véhicule imposant et donc lourd – seront exemptées. En revanche, rien encore sur le barème de ce malus au poids ni si les véhicules à vocation professionnelle comme les poids lourds seront bien concernés (alors que c’est un secteur qui souffre déjà).

Parce que l’électrification du parc automobile est une priorité pour réduire les émissions de CO2 du secteur, les voitures électriques seront exonérées de malus au poids. Il y a par ailleurs des ajustements pour les familles nombreuses, comme le demandait la @Conv_Citoyenne. https://t.co/oTCwz46TwY

— Barbara Pompili (@barbarapompili) October 15, 2020

Source de l’article

Laisser un commentaire