Les moteurs essence PureTech de PSA bientôt fabriqués en Hongrie
emploi et économie

Les moteurs essence PureTech de PSA bientôt fabriqués en Hongrie


Les moteurs essence PureTech du groupe PSA vont bientôt quitter la France pour la Hongrie. Mais l’usine de Douvrin ne fermera pas le rideau pour autant.

Comme tous les groupes automobiles, PSA est contraint à de faramineux investissements pour électrifier massivement sa gamme. Dans cette débauche de moyens dont la rentabilité n’est pas pour tout de suite, la production des batteries tient une place essentielle et avec elle, la modernisation de l’outil industriel. Un énorme chantier dans lequel le groupe français ne se lance cependant pas seul.

L’an passé, PSA et Saft, une filiale de Total, ont scellé un partenariat pour la production des accumulateurs. Leur coentreprise, Automotive Cells Company (ACC), a rapidement annoncé la couleur : devenir un géant de la batterie en Europe, avec un début de production à horizon 2023. Restait à savoir où ces packs batteries allaient être assemblés. La réponse est tombée aujourd’hui. C’est l’usine de Douvrin, dans le Nord de la France, qui sera transformée en Gigafactory et assemblera les modules.

Des PureTech compatibles Euro7

Conséquence directe, les moteurs essence 1.2 PureTech actuellement fabriqués à Douvrin vont être délocalisés. Ils seront assemblés à Szentgotthard, à la frontière Sud-Est entre l’Autriche et la Hongrie, où Opel, propriété de PSA, détient aujourd’hui une usine. Contacté, Peugeot nous a confirmé que le transfert ne serait cependant pas immédiat. Les PureTech “made in Hongrie” ne deviendront réalité qu’à compter de 2023, soit environ deux ans avant l’arrivée de la tant redoutée norme Euro7. Cette troisième génération de PureTech sera donc compatible avec la nouvelle norme européenne.

Reste à savoir si les opérateurs de Douvrin seront tous reconduits dans la Gigafactory, l’assemblage des batteries nécessitant forcément une mise à jour sur les processus industriels.

Publié le 26/02/2021 Mis à jour le 26/02/2021

Source de l’article

Laisser un commentaire

Available for Amazon Prime