Ford Puma ST, petit SUV mais grand sportif !
Essais

Ford Puma ST, petit SUV mais grand sportif !


Avec son style aguicheur, son petit moteur épicé et son châssis travaillé, le Ford Puma ST a bien l’intention de montrer que les petits crossovers des villes peuvent se la jouer GTI à sensations.

Transformer un gentil SUV urbain en petite GTI, une idée plutôt saugrenue. Surtout par les temps – électrifiés – qui courent ! Pourtant, Ford n’a pas hésité longtemps avant de commercialiser son nouveau Puma ST. L’ancien coupé des années 90, désormais crossover des villes, est donc la dernière création à fort caractère du constructeur américain.

Bien plus petit que le Ranger Raptor, moins puissant que les Mustang et beaucoup moins exclusif que la GT, il n’en demeure pas moins très intéressant, et ce à plus d’un titre. Déjà parce qu’il est seul au monde sur un segment habituellement très sage. Et surtout parce qu’il se veut le défenseur d’un type de sportivité en voie de disparition.

Bon à savoir : anticiper l’achat et la revente.

Il est possible de connaitre la valeur de revente ou de reprise de votre véhicule grâce à la cote auto Turbo de votre Ford Puma, l’alternative à la côte Argus.

En vert et contre tous

D’ailleurs, un crossover citadin peut-il être vraiment sportif ? C’est la grande question que pose ce nouveau Ford Puma ST. Dans le style en tout cas, la transformation de gentil félin à redoutable prédateur est plutôt réussie.

Sa couleur, ce vert très flashy, fait tourner les têtes. Et puis les questions fusent sur cette drôle de race de Puma en voyant le déflecteur Ford Performance sous le bouclier avant et la calandre béante, les grandes jantes 19 pouces, la double sortie d’échappement et l’aileron arrière.

Ce que les badauds ne soupçonnent pas, c’est que le Puma cache un véritable pedigree de petite GTI. Car oui, pour être à la hauteur du blason ST, le petit SUV a très largement pioché dans la banque d’organes de sa cousine Fiesta ST. Ainsi, les liaisons au sol, la direction ou encore les gros freins proviennent de la citadine à l’excellente réputation sportive. Gage de qualité me dire-vous !

Petit gabarit, gros plaisir

Le clonage ne s’arrête pas là puisque le Puma hérite aussi du moteur de la Fiesta, à savoir le 3-cylindres 1.5 Turbo de 200 ch (à 6.000 tr/min) et 320 Nm de couple (à 2.500 tr/min). Les incollables de Ford remarqueront une différence de 30 Nm en faveur du SUV, destinée à compenser ses 75 kg supplémentaires.

Au final, le Puma ST peut envoyer ses 1 358 kg (à vide) jusqu’à une vitesse maximale de 220 km/h après avoir atteint le 0 à 100 km/h en 6,7 secondes. Exactement comme la première Focus RS, joli clin d’œil à l’histoire de la marque. Plus que ses performances somme toute correctes, c’est son agrément de conduite qui ravira son conducteur. Parfaitement installé dans un siège sport Recaro à l’excellent maintien latéral, ce dernier remarquera dès les premiers virages la qualité du châssis du petit SUV survitaminé.

Le train avant est incisif, la direction aussi précise que communicative et la caisse parfaitement bien maintenue en courbe. Bluffant pour un véhicule de ce type ! En désactivant les aides, le Puma ST montre également toute son espièglerie avec un train arrière joueur, débordant à l’envie et autorisant des petites dérives. De quoi confirmer une chose, son tempérament sportif et joueur !

De la GT40 au Mach-E, spéciale Ford – Emission TURBO du 31/01/2021

Attention aux lombaires !

Autre bonne surprise, sa capacité à exploiter au mieux les 200 chevaux du moteur. La puissance passe sans aucune perte de motricité aux deux roues avant grâce au différentiel autobloquant (1.100 € dans le Pack Performance) et la boîte mécanique est un modèle du genre.

Bien guidée, bien étagée et au verrouillage franc, elle fait parfaitement la paire avec le petit 3-cylindres vigoureux et à l’allonge généreuse pour un bloc de ce genre. Même la sonorité est travaillée, avec des petites pétarades et une tonalité rocailleuse à l’accélération. Preuve que Ford a soigné tous les détails, ou presque !

Moins docile qu’avant, voire bien plus sauvage, ce Puma ST est pénalisé en ville par un important rayon de braquage et surtout, d’un amortissement ferme, trop ferme ! Le moindre petit défaut de la route remonte ainsi dans les suspensions, et dans le dos des occupants du véhicule. Un amortissement piloté aurait pu arranger le tout, mais il aurait fait grimper une facture encore contenue (à partir de 33 650 €). Dommage car son sens de l’accueil et son coffre généreux (465 litres) invitent aux trajets à 5.

Fiche Technique Ford Puma ST
Modèle essayé : Ford Puma ST 1.5 200 ch
Dimensions L x l x h
4,23 / 1,81 / 1,53 m
Empattement
2,59 m
Volume du coffre
456 litres
Poids à vide
1.358 kg
Cylindrée du moteur
3 cylindres Turbo, essence – 1.497 cm3
Puissance moteur
200 ch à 6.000 tr/min
Couple
320 Nm à 2.500 tr/min
0 à 100 km/h
6,7 s
Vitesse max
220 km/h
Puissance fiscale
11 CV
Consommation
6,8 l/100 km
Taux de CO2
155 g/km (983 € de malus)

Source de l’article

Laisser un commentaire

Available for Amazon Prime