Décès d'Adrian Campos, ancien pilote de F1
Le coin des blogs

Décès d’Adrian Campos, ancien pilote de F1

Le sport automobile est particulièrement endeuillé en ce moment. L’espagnol Adrian Campos s’est éteint à 60 ans. Auteur d’un passage éclair en F1 à la fin des années 80, il était surtout connu pour son écurie de course, très réputée en formule monoplaces de promotion .

Passage anonyme en F1

Adrian Campos débute la compétition au début des années 80. Après quelques saisons laborieuses de Formule 3 dans son pays, il court en Allemagne en 1985 et termine 3e du championnat, ce qui lui ouvre les portes de la F3000. En dépit de résultats modestes, ses sponsors lui permettent, en pur pilote payant, d’accéder à la F1 en 1987 au sein de l’écurie Minardi. Bien que les monoplaces italiennes soient peu compétitives, Campos ne termine qu’une seule course et subit la domination de son équipier Alessandro Nannini puis, reconduit en 1988, il essuie plusieurs non-qualifications qui précipitent son éviction au profit de Pierluigi Martini. Après la F1, Campos se reconvertit en supertourisme et en sport-prototypes, remportant le championnat d’Espagne de Touring Car en 1994.

Le révélateur d’Alonso

A l’issue de la saison 1997, il raccroche le casque et bascule de l’autre côté de la pitlane, en fondant sa propre équipe Adrian Campos Racing. Une deuxième carrière commence avec bien plus de réussite. Son équipe débute dans la série Euroformula Open Nissan et remporte dès 1998 le titre avec Marc Gené. Rebelote l’année suivante avec cette fois-ci un certain Fernando Alonso, dont Adrian Campos est aussi le manager. Flavio Briatore repère rapidement le jeune prodige et le prend sous son aile avec le succès que l’on sait. La structure se diversifie en WTCC puis en 2005, le Campos Racing rejoint le GP2 et remporte le titre équipes 2008 avec la paire Vitaly Petrov / Lucas Di Grassi. L’équipe est une animatrice régulière de la série et a failli sauter le pas de la F1 en 2010 quand trois nouvelles équipes ont été admises, mais le projet tomba à l’eau faute de financement et fut repris par le HRT Racing.

 

 

 

 

Article précédentSuperéthanol E85 : conso en hausse en 2020 malgré le COVID

Source de l’article

Laisser un commentaire

Available for Amazon Prime