La nouvelle Peugeot 308 est là
Le coin des blogs

La nouvelle Peugeot 308 est là

Actualité très chargée cette année pour Stellantis sur le segment C. Après les C4 et DS4, voici la nouvelle Peugeot 308, et une nouvelle Astra devrait suivre rapidement. Une nouvelle 308 qui vient améliorer son habitabilité, son contenu technologique et ajouter des motorisations hybride rechargeable.

+12 cm sur la longueur, dont 55 mm sur l’empattement, plus de place en vue à l’arrière
Contenu technique partagé avec la DS 4

Avec cette nouvelle génération, la 308 adopte à son tour la signature lumineuse lancée par la 508, et donc désormais unifiée sur la gamme. Le regard se fait plus incisif, la calandre s’étire, mais sans les bords estompés des 3008 / 5008. Cette nouvelle identité ne vient toutefois pas bouleverser la 308 dans son ensemble, qui semble adopter une stratégie « à la Golf » pour son allure générale. De profil, on pourrait penser à un gros restylage. Il n’en est rien, ce que confirment les dimensions. Avec 4367 de long, elle prend près de 12 cm. Son empattement prend 55 mm à 2675. Quant à la largeur de 1852, elle contribue à donner plus de musculature.

La précédente génération voulait jouer la carte d’une certaine compacité, en partie au détriment des occupants des places arrière. Ceux-ci devrait être les grands gagnants du changement de génération. Le coffre de 412 l est en revanche quasiment inchangé, mais figure dans la bonne moyenne du segment. Bien entendu le nouveau logo est de la partie, bien visible à l’avant comme à l’arrière, mais aussi sur les ailes avant.

A bord, l’ambiance se fait plus « techno » avec des lignes plus tendues, des surfaces planes dans l’esprit de la planche de la 508. Le i-cockpit est naturellement présent, avec l’effet 3D inauguré par la 208. L’écran central de 10 pouces avec le dernier système d’info-divertissement se complète désormais en partie basse les raccourcis vers les différents univers, en commande tactile. Quelques commandes physiques restent présentent pour les fonctions les plus courantes, verrouillage, accès aux réglages de climatisation, feux de détresse, désembuage, recyclage d’air, réglage du volume du système multimédia. Sur la console s’alignent comme à la parade bouton de démarrage, commande de la boîte automatique (versions manuelles non encore montrées), modes de conduite et frein de parking. Tout en haut une zone de recharge sans fil, et à droite  une zone de rangement ouverte et des porte gobelets avec un volet.

Outre le système multimédia plus complet (réplication de smartphone sans fil, widgets, double connexion Bluetooth), la 308 améliore son offre d’aides à la conduite. Les nouveautés ont été annoncées par la DS4. C’est surtout la fonction de conduite « semi-autonome » qui s’améliore. Le régulateur adaptatif Stop&Go avec centrage dans la voie s’accompagne du changement de voie semi-automatique, la préconisation de vitesse et l’adaptation automatique de la vitesse en courbe. On ajoutera une vision à 360° avec 4 caméras, en plus de la caméra arrière 180° désormais dotée d’une fonction de lavage. Quelques équipements de confort sont aussi ajoutés : pare-brise et volant chauffant, déverrouillage automatique à l’approche… Signe de la présence d’Opel dans le groupe, les sièges avant reçoivent le label AGR (Aktion für Gesunder Rücken), qui n’évoque pas le confort, mais l’amplitude ou le nombre de réglages. Ils seront chauffants et massants selon les versions avec des réglages électriques 10 voies avec mémoire.

La gamme des motorisations comportera 2 moteurs essence, 1 seul diesel, et 2 versions hybride rechargeable, dont une version plus abordable de 180 ch :

Essence Puretech 1.2 Turbo110 ch BVM6130 ch BVM6 ou EAT8Diesel BlueHDI 1.5 TurboHybride rechargeableHybrid 180 – moteur essence 1.6 Turbo 150ch (110kW), moteur électrique de 81 kW, boite e-EAT8 / à partir de 25 g de C0₂ par km et jusqu’à 60 km d’autonomie 100 % électrique (selon le protocole WLTP, en cours d’homologation), batterie 12,4 kWhHybrid 225 – moteur essence 1.6 Turbo 180 ch (132 kW), moteur électrique de 81 kW, boîte e-EAT8 / à partir de 26 g de C0₂ par km et jusqu’à 59 km d’autonomie 100 % électrique (selon le protocole WLTP, en cours d’homologation), batterie 12,4 kWhNotre avis, par leblogauto.com

La Citroën C4 a joué la carte du changement radical de concept pour renaître. Le 308 joue pour sa part la continuité, après une seconde génération qui a plutôt bien fonctionné. Avec ses dimensions en hausse, elle redonne de l’espace aux passagers arrière, et ses motorisations hybrides rechargeables sont clairement mises en avant alors que les motorisations essence ou diesel les plus puissantes ont disparu. Cette 308 devrait en outre servir de base à la nouvelle Opel Astra comme la 208 l’a fait avec la Corsa.

Source de l’article

Laisser un commentaire