Super GT 2021-4 : Victoire Honda à Motegi
Le coin des blogs

Super GT 2021-4 : Victoire Honda à Motegi

La Honda NSX no1 du team Kunimitsu a renoué avec la victoire pour la quatrième manche du championnat Super GT 2021 à Motegi.

ÉchosLa troisième manche reprogrammée

N’y aurait-il pas une erreur dans le titre là ? Si cette course est la quatrième manche, qu’est-il advenu de la troisième ? Prévue le mois dernier, la manche de Suzuka a été reportée pour cause de crise sanitaire et aura lieu les 21 et 22 août, le week-end des 24 heures du Mans… Le calendrier n’étant pas extensible c’était malheureusement la seule solution. On gardera un œil sur chaque écran !

Une mini-série hivernale en 2023 ?

Lors de l’habituelle conférence de presse d’avant-course, Bandoh-san a indiqué qu’une nouvelle fois en 2022, le Super GT ne visiterait ni la Malaisie ni la Thailande du fait des restrictions de déplacement en place à cause de l’incertitude de la situation sanitaire.

Toutefois, le patron de la GT Association évoqué l’idée de compenser par une mini-série hivernale en janvier et février 2023 dans ces deux pays, sachant que les essais d’avant-saison se déroulent traditionnellement à Sepang.

QualificationsGT500

Sans surprise, les deux voitures les plus lestées, la Toyota Supra no14 et la Honda NSX GT no17 ne pouvaient s’extraire de la Q1, et terminaient en treizième et quatorzième positions respectivement. L’équipage troisième au championnat, la Supra TOM’S no37, faisait mieux avec la cinquième position de grille, derrière la voiture sœur no36.

Les Nissan n’ont pas résolu leurs problèmes de compétitivité et seule la no3 réussissait à passer en Q2, terminant à la septième position de grille.

Le trio de tête de cette qualification était inédit en ce qu’il voyait trois manufacturiers représentés. C’est Naoki Yamamoto qui faisait la pole position sur la NSX du team Stanley équipée en Bridgestone, un retour en forme très attendu après un début de saison difficile pour le champion 2019.

Derrière lui, meilleure des Toyota Supra, la no19 du team WedsSport Bandoh chaussée en Yokohama devançait la NSX Mugen aux couleurs Red Bull pour ce qui était sa meilleure qualification avec la monte Dunlop.

 

GT300

Hironobu Yasuda se rappelait au bon souvenir de tous en plaçant la Nissan GT-R GT3 Gainer no11 en pole, mais l’exploit remarqué était au crédit de Fujinami qui obtenait la troisième position avec la très lourde GT-R no56 du Kondo Racing et ses 72 kg de ballast dûs à ses résultats précédents. Les GT3 sont moins sensibles au poids que les ballerines que sont les GT500, mais tout de même…

Encore une Supra GT en première ligne, cette fois la no244 du Max Racing qui obtenait là sa meilleure qualification de la saison, la no52 de Green Brave n’étant pas bien loin en seconde ligne.

CourseGT500

Makino sur la NSX no1 s’extrayait sans difficulté du départ et prenait la tête devant Kunimoto sur la Supra no19 alors que Sekiguchi sur la Supra no36 réussissait le meilleur départ du lot et se positionnait immédiatement en troisième position.

Kunimoto prenait la mesure de la NSX devant lui et passait en tête au septième tour, alors que les GT500 se retrouvaient dans le trafic pour la première fois de la course. Il réussissait à se dégager une marge toutefois inférieure à trois secondes sur Makino, qui tombait quant à lui sous la menace de Sekiguchi mais lui résistait.

Derrière, Sasahara sur la NSX no16 qui avait quelque peu souffert durant le début de l’épreuve revenait dans le rythme et prenait la quatrième position à Sakaguchi sur la Supra no37.

La séquence des arrêts au stand tournait à l’avantage de la NSX no1, et Naoki Yamamoto qui en avait pris le volant se retrouvait en tête et résistait jusqu’à l’arrivée aux assauts de Miyata sur la Supra no19.

Dans la dernière partie de l’épreuve, deux NSX abandonnaient, la no64 après un contact de Otsu sur la Prius GT no31, et surtout la no17 de Bertrand Baguette sur ennui mécanique, alors que Tsukakoshi et lui-même avaient vaillamment remonté la voiture dans les points après être partis du fond de la grille.

Ce parfait week-end avec la pole position et la victoire mettaient du baume au cœur de Naoki Yamamoto qui jusque-là avait souffert en Super GT comme en Super Formula cette saison.

Ni la Supra no14 ni la NSX no17 n’ayant marqué, cette course est une excellente opération pour la no1 qui remporte là sa première victoire sous les couleurs Stanley et se replace au championnat.

GT300

Les trois premiers de la grille passaient la première partie de la course dans le même ordre, la GT-R Gainer maîtrisant la situation alors que l’animation venait un peu plus loin d’une voiture que l’on ne voit pas très souvent dans la première moitié du peloton, la BMW M6 GT3 no7 qui passait concurrent après concurrent, pour finir malheureusement un peu plus tard au fond du garage sur incident mécanique.

Au trentième tour, JP de Oliveira sur la GTR no56 qui défendait une bonne troisième position était éperonné par la Lamborghini Huracan no88. La Lambo écopait d’un avertissement mais c’en était terminé pour la GT-R du Kondo Racing, qui passait un long moment au garage pour réparer la suspension avant brisée…

A quinze tours de l’arrivée, le serrage du moteur de la Lexus GT-R GT3 no35 déclenchait une période de Full Course Yellow, divine surprise pour la Lotus Evora MC no2 en plein ravitaillement.

Grâce à ce coup de chance, la Lotus ressortait de la pitlane en tête de l’épreuve ! On ne donnait pas cher de ses chances toutefois, l’auto étant passée aux mains de Ryohei Sakaguchi, gentleman driver d’expérience mais pas au niveau des pros dans ses rétroviseurs, Hiranaka sur la GT-R no11 et Yoshida sur la Supra GT no52.

Et pourtant, tour après tour Sakaguchi résistait à la pression, ne commettait pas d’erreur et profitait de la guerre de position entre les deux voitures derrière lui.

Et c’est ainsi que la Lotus Evora MC passait la ligne en vainqueur, la première victoire depuis la création du team résultant de la fusion de muta Racing et Mooncraft, devant la no11 et la no52.

Ce résultat entraîne un resserrement du classement avec les six premiers en quelques points avant la prochaine manche à Suzuka les 21 et 22 août.

Crédit images : GT Association

 

Résultats

300 km Motegi, quatrième manche du championnat Super GT 2021, 17 et 18 juillet 2021

GT500PoNoMachineDriverLapsDiff.Tire11STANLEY NSX-GT
Honda NSX-GTNaoki Yamamoto
Tadasuke Makino631:54’03.865BS219WedsSport ADVAN GR Supra
TOYOTA GR Supra GT500Yuji Kunimoto
Ritomo Miyata633.221YH336au TOM’S GR Supra
TOYOTA GR Supra GT500Yuhi Sekiguchi
Sho Tsuboi6311.880BS416Red Bull MOTUL MUGEN NSX-GT
Honda NSX-GTUkyo Sasahara
Toshiki Oyu6329.226DL58ARTA NSX-GT
Honda NSX-GTTomoki Nojiri
Nirei Fukuzumi6330.521BS63CRAFTSPORTS MOTUL GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT500Kohei Hirate
Katsumasa Chiyo6354.164MI737KeePer TOM’S GR Supra
TOYOTA GR Supra GT500Ryo Hirakawa
Sena Sakaguchi6356.742BS838ZENT CERUMO GR Supra
TOYOTA GR Supra GT500Yuji Tachikawa
Hiroaki Ishiura6357.272BS923MOTUL AUTECH GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT500Tsugio Matsuda
Ronnie Quintarelli6357.773MI1039DENSO KOBELCO SARD GR Supra
TOYOTA GR Supra GT500Heikki Kovalainen
Yuichi Nakayama6358.32BS1112CALSONIC IMPUL GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT500Kazuki Hiramine
Nobuharu Matsushita631’06.557BS1224Realize corporation ADVAN GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT500Mitsunori Takaboshi
Daiki Sasaki631’16.082YH1314ENEOS X PRIME GR Supra
TOYOTA GR Supra GT500Kazuya Oshima
Kenta Yamashita621 LapBS1417Astemo NSX-GT
Honda NSX-GTKoudai Tsukakoshi
Bertrand Baguette4914 LapsBS64Modulo NSX-GT
Honda NSX-GTTakuya Izawa
Hiroki Otsu4320 LapsDLGT300PoNoMachineDriverLapsDiff.Tire12muta Racing Lotus MC
LOTUS EVORA MCHiroki Katoh
Ryohei Sakaguchi581:54’05.407BS211GAINER TANAX GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT3Katsuyuki Hiranaka
Hironobu Yasuda581.576DL352SAITAMATOYOPET GB GR Supra GT
TOYOTA GR SupraHiroki Yoshida
Kohta Kawaai581.819BS4244Takanoko-no-yu GR Supra GT
TOYOTA GR SupraAtsushi Miyake
Yuui Tsutsumi5810.821YH54GOODSMILE HATSUNE MIKU AMG
Mercedes AMG GT3Nobuteru Taniguchi
Tatsuya Kataoka5815.287YH625HOPPY Porsche
PORSCHE 911 GT3 RTakamitsu Matsui
Kimiya Sato5835.614YH79PACIFIC NAC CARGUY Ferrari
Ferrari 488 GT3Kei Cozzolino
Naoki Yokomizo581’01.613YH830TOYOTA GR SPORT PRIUS PHV apr GT
TOYOTA GR SPORT PRIUS PHVHiroaki Nagai
Manabu Orido581’07.691YH965LEON PYRAMID AMG
Mercedes AMG GT3Naoya Gamou
Togo Suganami581’13.492BS1018UPGARAGE NSX GT3
Honda NSX GT3Takashi Kobayashi
Teppei Natori581’14.820YH1161SUBARU BRZ R&D SPORT
SUBARU BRZ GT300Takuto Iguchi
Hideki Yamauchi581’29.533DL1260SYNTIUM LMcorsa GR Supra GT
TOYOTA GR SupraHiroki Yoshimoto
Shunsuke Kohno581’38.805DL1396K-tunes RC F GT3
LEXUS RC F GT3Morio Nitta
Hibiki Taira581’39.673DL1410GAINER TANAX with IMPUL GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT3Kazuki Hoshino
Keishi Ishikawa581’49.438DL15360RUNUP RIVAUX GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT3Takayuki Aoki
Yudai Uchida581’50.185YHChampionnatGT500PoNoDriverTotal114Kazuya Oshima
Kenta Yamashita3521Naoki Yamamoto3231Tadasuke Makino29437Ryo Hirakawa
Sena Sakaguchi27517Koudai Tsukakoshi
Bertrand Baguette26636Yuhi Sekiguchi
Sho Tsuboi26719Yuji Kunimoto
Ritomo Miyata20839Heikki Kovalainen
Yuichi Nakayama1493Kohei Hirate
Katsumasa Chiyo13108Tomoki Nojiri
Nirei Fukuzumi131116Ukyo Sasahara
Toshiki Oyu81238Yuji Tachikawa
Hiroaki Ishiura8131Hideki Mutoh31412Kazuki Hiramine
Nobuharu Matsushita31523Tsugio Matsuda
Ronnie Quintarelli21664Takuya Izawa
Hiroki Otsu1GT300PoNoDriverTotal165Naoya Gamou
Togo Suganami25211Katsuyuki Hiranaka
Hironobu Yasuda25356Kiyoto Fujinami
Joao Paulo de Oliveira24460Hiroki Yoshimoto
Shunsuke Kohno23552Hiroki Yoshida
Kohta Kawaai2262Hiroki Katoh
Ryohei Sakaguchi21761Takuto Iguchi
Hideki Yamauchi168244Atsushi Miyake
Yuui Tsutsumi14955Shinichi Takagi
Ren Sato11104Nobuteru Taniguchi
Tatsuya Kataoka91125Takamitsu Matsui
Kimiya Sato91210Kazuki Hoshino
Keishi Ishikawa71388Takashi Kogure
Yuya Motojima71496Morio Nitta
Hibiki Taira5159Kei Cozzolino
Naoki Yokomizo41630Hiroaki Nagai
Manabu Orido31718Takashi Kobayashi
Teppei Natori3

Source de l’article

Laisser un commentaire