GP d'Autriche : Verstappen en pole, Norris la menace, Hamilton coincé, Gasly revanchard : Le GP en questions
Sport Automobile

GP d’Autriche : Verstappen en pole, Norris la menace, Hamilton coincé, Gasly revanchard : Le GP en questions


A quelle heure la course démarre-t-elle ?

A 15h.

Qu’est-ce qui a changé par rapport à dimanche dernier ?

Grand Prix d’Autriche

Vettel écope de trois places de pénalité

IL Y A 17 HEURES

Le pack de Pirelli. Le « dur », le « medium » et le « tendre » sont un cran plus tendre que ceux de la semaine dernière pour le Grand Prix de Styrie à Spielberg. Le manufacturier l’a voulu ainsi pour proposer un challenge technique différent aux équipes. La conséquence notable est l’écart plus grand au tour entre les trois mélanges.

Le « tendre » est plus rapide de :

0″7 par rapport au « medium » (0″5 le week-end dernier)1″2 par rapport au « dur » (0″8 le week-end dernier)

Cette nouvelle échelle de prestations augmente la possibilité de voir des stratégies à deux arrêts sur les 71 tours dimanche. Une solution boudée, à l’exception de Sergio Pérez (Red Bull), dimanche dernier.

Pour ce qui est des plans de course, les partisans de l’arrêt unique devraient passer des « dur » après les « medium ». Les pilotes sur deux passages au stand devraient enchaîner deux relais en « tendre » et un en « medium » ou en « dur ».

Quoi de neuf sur la grille de départ ?

Sebastian Vettel (Aston Martin) a été sanctionné de trois places pour avoir roulé au ralenti sur la trajectoire au virage n°9 en Q2, bloquant dangereusement Fernando Alonso (Alpine). Qualifié 8e, l’Allemand rétrograde 11e, derrière George Russell (Williams), Lance Stroll (Aston Martin) et Carlos Sainz (Ferrari).

Avec quels pneus les pilotes de la Q3 vont-ils partir ?En « medium » pour les Red Bull, les Mercedes, Lando Norris (McLaren) et George Russell (Williams) ;En « tendre » pour les AlphaTauri et les Aston Martin.Lando Norris (McLaren) peut-t-il menacer Max Verstappen (Red Bull) ?

Tout peut arriver. Le Néerlandais était considéré comme infaillible au départ, et il s’est loupé au Castellet. Ce que doit finalement redouter le plus le leader du Championnat du monde, c’est l’inexpérience du Britannique, qualifié pour la première fois en première ligne.

« Si j’ai une chance de prendre la tête, une chance de rivaliser avec Max, je la saisirai, a-t-il prévenu. Je me bats toujours, je veux faire du mieux que je peux. »

A noter que le natif de Bristol, âgé de 21 ans, ne réussit pas spécialement ses départs. Il reste même sur trois places perdues au départ au Castellet, et deux la semaine passée au Red Bull Ring.

Max Verstappen (Red Bull) va-t-il répéter sa victoire ?

Il y a de fortes chances, car à ses dires, il a tout pour réussir au volant d’un châssis équilibré servi par un moteur qui ne manque pas de puissance. Sa seule interrogation est le plan à adopter pour la course. Un ou deux arrêts ? Red Bull a étudié la question et seul le déroulement de la course fournira peut-être la réponse. Et à ce sujet, Sergio Pérez est prêt à se sacrifier dans une expérimentation pour servir les plans de son équipe afin de garder Lewis Hamilton (Mercedes) derrière lui.

Verstappen : « J’ai juste fait un mauvais tour en Q3, je dois essayer d’être plus heureux »Quelle marge de manœuvre Lewis Hamilton (Mercedes) a-t-il ?

Aucune. Il part quatrième, derrière Sergio Pérez (Red Bull), qui sera sur la partie propre de la piste, en gomme « medium » comme lui. Si le Britannique attaque son premier relais derrière « Checo », il n’aura d’autre choix que prendre le contre-pied en termes de stratégie. Si l’option à deux pit stops devient crédible, il aura une chance de parvenir à ses fins. Reste à savoir où sera Lando Norris (McLaren) à ce moment-là.

Hamilton : « En vitesse pure, la victoire est hors de portée »

Beaucoup de « si » donc, et une question technique qui taraudait les staff de Mercedes samedi soir : est-ce que les W12 ont roulé avec des « tendre » dans la bonne fenêtre de fonctionnement ? Vont-ils la modifier pour la course ?

Emblème, défi, salaire, rôle social : pourquoi Hamilton a resigné deux ansQuelle résultat pour Pierre Gasly (AlphaTauri) ?

Autour de P6, sa position de départ. Les Red Bull, les Mercedes et la McLaren de Lando Norris sont au-dessus du lot et les Ferrari ne devraient pas être une menace. « Sixième à seulement un dixième de la 3e place, c’est très positif, particulièrement ce week-end car j’ai eu un peu plus de difficultés avec la monoplace, je ne sais pas pourquoi, a expliqué le vainqueur du Grand Prix d’Italie 2020. Nous savons que le dimanche nous avons un peu plus de travail qu’en qualification. » Premier challenge : sortir sans encombres su virage n°1.

Esteban Ocon pourra-t-il remonter cette fois ?

C’est improbable, car le natif d’Evreux n’a pas eu de réponse sur le fiasco du week-end dernier, et n’en a pas plus sur sa dix-septième place en qualification. « Le rythme ne s’est pas amélioré, malheureusement nous revenons exactement à la même position, a-t-il soupiré, samedi. Je n’ai pas vraiment de réponse. En finissant mon tour, j’avais pourtant l’impression qu’il était bon. Il faut essayer de comprendre d’où le déficit vient, car quand j’ai fini le tour, je pensais que c’était un bon tour. Des tours comme ça, j’en ai fait plusieurs dans ma carrière et normalement ça suffit pour passer en Q2, ou même en Q3. »

Grand Prix d’Autriche

Hamilton : « En vitesse pure, la victoire est hors de portée »

IL Y A 18 HEURES

Grand Prix d’Autriche

Verstappen : « J’ai juste fait un mauvais tour en Q3, je dois essayer d’être plus heureux »

IL Y A 19 HEURES

Source de l’article

Laisser un commentaire