Grand Prix du Canada - Charles Leclerc (Ferrari) échappe (pour l'instant) à la pénalité
Sport Automobile

Grand Prix du Canada – Charles Leclerc (Ferrari) échappe (pour l’instant) à la pénalité


Finalement, le couperet n’est pas encore tombé. Alors que les premières informations délivrées par la Scuderia laissaient entendre que Charles Leclerc s’apprêtait à écoper d’une pénalité de dix places sur la grille de départ du Grand Prix du Canada, dimanche, Ferrari a décidé de changer de plan. Au moins provisoirement.En effet, malgré la casse moteur qui a conduit à l’abandon du Monégasque à Bakou dimanche dernier, Leclerc a pris la piste aux essais libres ce vendredi sans utiliser de quatrième turbocompresseur. L’utilisation d’un nouvel élément aurait contraint l’écurie italienne à dépasser le quota autorisé, à savoir trois, et à s’élancer au mieux depuis la 11e position sur la grille à Montréal.

Désormais, Leclerc n’a plus de joker. Tout autre utilisation d’un nouvel élément moteur cette saison entraînera une pénalité pour le pilote.

« Ferrari a fait une voiture de qualification et Red Bull a fait une voiture de course »

Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.