Aston Martin conteste la disqualification de Sebastian Vettel au GP de Hongrie
Formule 1

Aston Martin conteste la disqualification de Sebastian Vettel au GP de Hongrie


L’écurie de Formule 1 Aston Martin demande la révision de la disqualification de son pilote allemand Sebastian Vettel, arrivé deuxième du Grand Prix de Hongrie dimanche, a-t-elle annoncé dans un communiqué jeudi. Vettel a été disqualifié cinq heures après l’arrivée car il n’a pas été possible de retirer un litre de carburant dans son réservoir, comme le règlement le prévoit.

« Rien ne suggère que (sa) monoplace a bénéficié d’un avantage en termes de performance du fait de la prétendue violation de la réglementation ou que celle-ci a été délibérée », plaide Aston Martin. Surtout, l’écurie britannique ajoute que, selon ses données, il y avait 1,74 litre de carburant dans la monoplace après la course.

La découverte de ces « nouvelles preuves pertinentes concernant la sanction et qui n’étaient pas disponibles au moment de la prise de décision des commissaires de la Fédération internationale de l’automobile (FIA) » justifie cette révision, estime l’équipe de Vettel. Cette disqualification a permis au Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) et à l’Espagnol Carlos Sainz Jr (Ferrari) de se classer respectivement deuxième et troisième de la course remportée par le Français Esteban Ocon (Alpine).

Ont également inscrit des points, compte tenu de la disqualification de Vettel, l’Espagnol Fernando Alonso (Alpine), quatrième, le Français Pierre Gasly (AlphaTauri), cinquième, le Japonais Yuki Tsunoda (AlphaTauri), sixième, le Canadien Nicholas Latifi (Williams), septième, le Britannique George Russell (Williams), huitième, le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull), neuvième et le Finlandais Kimi Räikkönen (Alfa Romeo), dixième.

Ce reclassement a une grande conséquence dans la course au titre puisque Lewis Hamilton a repris huit points d’avance sur son dauphin Max Verstappen, contre seulement six si jamais Vettel conservait finalement sa deuxième place du GP hongrois.

Source de l’article

Laisser un commentaire

Available for Amazon Prime