Charles Leclerc à nouveau le plus rapide lors des essais libres 2 du GP d'Arabie saoudite
Formule 1

Charles Leclerc à nouveau le plus rapide lors des essais libres 2 du GP d’Arabie saoudite


C’est avec quinze minutes de retard sur l’horaire prévu et dans une certaine confusion qu’a démarrée la deuxième séance d’essais libres du Grand Prix d’Arabie saoudite, alors que Djeddah a été ciblée par une attaque de la part des Houthis yéménites et qu’un site pétrolier de la société Aramco était en flammes à quelques kilomètres du circuit.

Alors qu’une réunion se tenait entre la FIA et son nouveau président Mohammed Ben Sulayem, le patron de la F1 Stefano Domenicali et les patrons d’équipe, les pilotes, reçus brièvement eux aussi avant la séance, reprenaient la piste afin de poursuivre leur travail.

Au terme de cette deuxième heure d’essais, c’est comme pour la première séance Charles Leclerc qui signe le meilleur chrono, en 1’30 »074. Mais le Monégasque n’a pas participé aux vingt dernières minutes de roulage puisqu’une touchette contre un muret l’a contraint à mettre fin à sa séance prématurément. Même problème pour son équipier Carlos Sainz, immobilisé dans son garage après avoir signé la troisième performance.

Ocon huitième temps, Gasly 12e

Entre les deux Ferrari, on retrouve la Red Bull de Max Verstappen. Mais le champion du monde a signé son chrono avec des gommes dures alors que Leclerc était chaussé de tendres. En retrait lors de la première séance, les Mercedes se replacent en embuscade avec les cinquième et sixième performances pour Hamilton et Russell.

Huitième temps pour Esteban Ocon au volant de son Alpine alors que Fernando Alonso pointe au onzième rang, devant Pierre Gasly. C’est à nouveau Kevin Magnussen qui apparaît en bas de la feuille des temps, encore à cause de soucis mécaniques sur sa Haas.

Quarante-cinq minutes après la fin de cette séance, à 22 heures locales (20 heures à Paris), une nouvelle réunion doit se tenir afin de discuter de la suite du Grand Prix dans ce contexte pour le moins délicat.

Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.