Max Verstappen en pole de la course sprint du GP d'Autriche devant les Ferrari de Leclerc et Sainz
Formule 1

Max Verstappen en pole de la course sprint du GP d’Autriche devant les Ferrari de Leclerc et Sainz


Auteur du Grand Chelem (qualifications, victoire en ayant mené de bout en bout et meilleur tour) en 2021, Max Verstappen (Red Bull), dominé en Q1 et Q2 par Charles Leclerc (Ferrari), a répondu lors de la dernière partie des qualifications, une Q3 très mouvementée, vendredi.

En 1’04 »984, il s’est offert la pole position (sa troisième de la saison) et partira en tête sur la grille de la course sprint de samedi, provoquant alors l’hystérie des très nombreux supporters Orange dans les tribunes du Red Bull Ring. Il a devancé les deux Ferrari de Charles Leclerc, pointé à 29 millièmes, et Carlos Sainz (+0 »082). Sergio Perez suit en 1’05 »404.

« Il y a eu une longue attente entre les deux tentatives, a déclaré le Néerlandais après coup. Ce n’est jamais bon car on voudrait continuer. Le vent a tourné un peu, les températures ont baissé et la qualification a été serrée. Les virages ici sont compliqués, on peut facilement faire des erreurs. On a une bonne voiture, la qualification n’est sans doute pas notre pont le plus fort mais j’espère prendre un bon premier virage, beaucoup de choses peuvent arriver mais j’ai confiance en notre voiture. »

Lewis Hamilton (Mercedes), auteur de très bons chronos en deuxième partie des qualifications, est violemment sorti de piste après avoir essayé de corriger un survirage dans la Würth Kurve (virage n°7) et a provoqué un drapeau rouge en Q3. Dès la reprise, son coéquipier George Russell est à son tour allé au tapis, en complet survirage dans le dernier virage terminé en marche arrière dans les TechPro. Il partira 5e du sprint de samedi, Hamilton 10e.

Sauvé pour 24 millièmes de seconde en Q1, Pierre Gasly (Alpha Tauri) a été éliminé en Q2 avec le 11e chrono, à seulement 9 millièmes de Mick Schumacher, finalement huitième sur la grille du sprint, juste derrière son coéquipier chez Haas Kevin Magnussen. Esteban Ocon et Fernando Alonso, les deux Alpine, partiront respectivement sixième et neuvième.

Les McLaren ont déçu, avec les 15e et 16e temps de Lando Norris et Daniel Ricciardo. Les Aston Martin aussi, avec les 17e et 20e places pour Lance Stroll et Sebastian Vettel. À noter, du côté des accidentés de Silverstone la semaine dernière, la belle douzième position d’Alexander Albon (Williams), qualifié en Q2 à l’inverse de Guanyu Zhou (Alfa Romeo), 18e, et de son coéquipier Nicholas Latifi, 19e.

Valtteri Bottas s’élancera treizième de la course sprint mais, quoi qu’il arrive samedi, il partira dernier dimanche du Grand Prix. Alfa Romeo a en effet monté sur sa monoplace un quatrième moteur à combustion interne, un quatrième turbo, un quatrième MGU-H (moteur générateur thermique), un quatrième MGU-K (moteur générateur cinétique), un troisième système de contrôles électroniques et un quatrième système d’échappements, dépassant ainsi l’allocation autorisée par la FIA.

Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.