Rallye d'Estonie : Neuville s'offre l'ES6 - Rallye - WRC - Estonie
Rallye WRC

Rallye d’Estonie : Neuville s’offre l’ES6 – Rallye – WRC – Estonie


ES 6 – Elva 1 (11,72 km) : Au tour de Neuville

Après Rovanperä (ES 2), Tänak (ES 3 et 4) et Ogier (ES 5), c’est au tour de Neuville de remporter une spéciale, la dernière de la boucle matinale. Le pilote Hyundai devance dans ce chrono Rovanperä (+0 »7) et le duo Tänak-Ogier, qui a réalisé le même chrono, à 1 »7 du Belge. Au général, Tänak rentre au parc d’assistance avec 6 »8 d’avance sur Breen et 11 »1 sur Neuville, pour un podium provisoire 100% Hyundai. Ogier est 4e, à 15 »5 du leader. Après avoir ouvert la route toute la matinée, le Français va retrouver une position de départ semblable à celle de ces rivaux puisque l’ordre de départ va être modifié pour le deuxième tour. Auteur d’un tout-droit dans cette sixième spéciale, Loubet est dixième du général, devant le Britannique Greensmith.

ES 5 – Mäekülla 1 (14,76 km) : Scratch pour Ogier

Sébastien Ogier signe son premier scratch de la journée. Il devance Rovanperä de 0 »6 et Tänak de 0 »7. Une victoire de spéciale, la deuxième du Français après celle dans l’ES 1 vendredi soir, qui lui permet de gagner une place au général, au détriment de son équipier Evans. Le Gallois a perdu 6 »1 dans cette spéciale et cède sa quatrième place. Ogier compte encore 15 »5 de retard sur Tänak, leader devant ses équipiers chez Hyundai Breen (à 6 »4) et Neuville (à 12 »8). Loubet se classe 9e de cette ES 5, devant le Finlandais Lappi.

ES 4 – Otepää 1 (9,3 km) : Tänak enchaîne

Deuxième victoire de spéciale consécutive pour Tänak, mais avec la plus petite des marges car il n’a manqué qu’un dixième de seconde à Breen pour signer son premier scratch. 4 »5 séparent les deux hommes au général. Hyundai signe le triplé dans cette ES 4, avec le troisième temps de Neuville, à 2 »6 de Tänak. Suivent les Yaris de Evans, Rovanperä et Ogier. En déficit d’adhérence avec sa première position sur la route, le Français concède 7 »5. Au général, Ogier est cinquième, avec 16 »2 de retard sur Tänak. Dixième de cette spéciale, Loubet poursuit son apprentissage du WRC.

ES 3 – Kanepi 1 (16,89 km) Tänak passe à l’attaque

A domicile ce week-end, pour la première apparition du Rallye d’Estonie dans le calendrier du WRC, Ott Tänak a fait parler sa connaissance des routes de la région de Tartu (il a remporté l’épreuve trois fois dans le cadre du championnat national estonien) en signant le scratch dans l’ES 3, avec une belle marge (5 »6) sur son équipier chez Hyundai Craig Breen, ce qui permet au local de l’étape de prendre la tête du rallye avec 6 »1 d’avance sur Evans (Toyota). Auteur du cinquième temps dans cette spéciale, Ogier est quatrième au général, avec 8 »7 de retard sur Tänak. Brillant dans la première spéciale, Rovanperä perd 27 »4 à cause d’une crevaison, sans doute consécutive à une touchette et plonge à la 8e place du général. Loubet signe le 9e temps de cette spéciale et occupe la 10e place du général.

ES 2 – Prangli (20,23 km) Rovanperä lance les hostilités

Premier vrai gros morceau du rallye après la très courte spéciale de vendredi soir dans les rues de Tartu, l’ES 2 est remportée par le jeune Kalle Rovanperä, qui boucle les 20,23 km en 9’52 »1. Le pilote Toyota devance la Hyundai de Craig Breen de 1 »3 et la Toyota de Evans de 2 »1. Tänak signe le 4e temps, à 2 »8, devant Neuville (3 »5) et Ogier (4 »). Pour son baptême dans la discipline, Loubet place sa Hyundai i20 WRC au 10e rang, à 19 »1 de Rovanperä, leader au général.

ES1 : Tartu (1,28 km) Ogier dans le tempo

Le coup d’envoi du rallye d’Estonie, qui marque la reprise du Championnat du monde WRC après pratiquement six mois de break forcé, a été donné ce vendredi soir à Tartu, dans le nord-est du pays. Sébastien Ogier (Toyota) et Esapekka Lappi (Ford) ont signé ex-aequo le meilleur chrono sur ce court tracé (1,28 km). Ils ont devancé deux pilotes Hyundai : le local Ott Tänak (à 0 »1) et l’Irlandais Craig Breen (à 0 »4). Leur équipier Thierry Neuville a signé le 11e temps. Quant au Corse Pierre-Louis Loubet, qui débute dans la catégorie reine au volant d’une autre i20 WRC, il s’est classé 27e seulement, à 3 »4 du chrono de Ogier et Lappi. Dix spéciales très rapides sur terre sont au programme samedi.

Source de l’article

Laisser un commentaire