bientôt 360 ch sans malus pour le SUV premium français !
Véhicules électriques

bientôt 360 ch sans malus pour le SUV premium français !


Après 5 ans de carrière, le DS 7 Crossback s’apprête à passer par la case restylage. Attendue pour le mois d’avril, cette version revue et corrigée du SUV français apportera un bon lot de nouveautés, dont une inédite version 360 ch.

Il n’est pas le plus accessible des modèles DS mais le “7” demeure la meilleure vente du jeune label chic français, avec 12 000 ventes en 2021 en France. Une performance d’autant plus honorable que depuis ses débuts en 2017, le DS 7 affiche des résultats stables. Il n’est d’ailleurs pas exclu qu’il connaisse en embellie dans les prochains mois, à la faveur d’un restylage de mi-carrière imminent. Même si nos chasseurs d’images n’ont croisé aucun prototype pour le moment, le DS 7 restylé est attendu au mois d’avril ! Une séance de maquillage tardive par rapport à ce que l’on connait de l’industrie automobile, mais l’attente sera compensée par le résultat. Car selon nos informations, DS souhaite donner toutes les chances à son SUV familial pour la seconde partie de sa carrière.

Ainsi, plus qu’un nouveau bouclier, il faut s’attendre à une toute nouvelle face, composée d’une signature lumineuse dans l’esprit DS 4. L’arrière ne sera pas en reste avec, d’après nos sources, un panneau de coffre moins arrondi et repensé sur plusieurs niveaux. Un investissement d’autant plus coûteux que le hayon du DS 7 coiffe le pare-chocs arrière. A l’intérieur, le multimédia sera aussi remis à jour en se rapprochant de la DS 4, ce qui, malheureusement, n’augure pas d’une grande simplicité d’usage. Mais le soin apporté aux matériaux et à la finition restera identique.

360 ch, 4-roues motrices et pas de malus

Sous le capot, si l’ensemble des mécaniques PureTech, BlueHDi et hybride rechargeable, 225 ch traction ou 300 ch 4-roues motrices, seront a priori reconduites, L’AM vous confirme aujourd’hui l’arrivée d’une version E-Tense Performance de 360 ch et toujours 4-roues motrices, façon DS 9 et Peugeot 508 PSE ! Pour ce faire, les ingénieurs français ne se contenteront pas de pousser les curseurs de la version 300 ch, il faudra également retravailler les trains roulants et les voies afin de doter ce DS 7 hybride rechargeable d’un comportement routier à la hauteur de sa fiche technique. Un mode d’emploi suivi pour la grande DS 9 et qui a porté ses fruits, en transformant la sage berline française en une routière GT fort plaisante à conduire. Si cette dernière embarque une batterie de 11,6 kWh pour alimenter son moteur électrique, l’arrivée de la nouvelle batterie de 15 kWh, comme sur la DS 9 E-Tense de 250 ch, n’est pas à exclure sur le DS 7. Quoiqu’il arrive, de belles performances sont attendues et le tout sans le moindre malus !

Illustration : Motor.es

Publié le 18/03/2022 Mis à jour le 18/03/2022 La rédaction

Source de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.