La future Renault 4L électrique en fuite ?
Véhicules électriques

La future Renault 4L électrique en fuite ?


Le média néerlandais Autovisie a relayé hier les brevets de ce qui pourrait être une future Renault 4 électrique. Explications.

Bien qu’elle ait aimanté les regards lors de sa présentation au mois de janvier, la future Renault 5 électrique, qui n’en est encore qu’à l’état de prototype, n’est pas la seule mise à l’honneur en cette année 2021. Une autre citadine du Losange, plus âgée encore, fait parler d’elle en filigrane depuis plusieurs mois. Il s’agit de la mythique 4L, qui fête cette année ses 60 ans. Elle est d’ailleurs déjà mise à l’honneur dans la dernière pub pour la Zoe, en apparaissant à la fin du spot. Une association avec la citadine électrique qui ne doit rien au hasard, car Renault aurait bien pour projet de ressusciter la “4” en une inédite version 100 % électrique. Au-delà des rumeurs, plusieurs informations concrètes attestent aujourd’hui que le constructeur prépare plus qu’un buzz. En janvier, l’appellation “4Ever” a été déposée à l’OMPI. S’en est suivi un nouveau logo frappé du “4” à l’INPI au mois d’avril. Et voilà que des brevets sur la carrosserie de ce futur modèle circulent à présent sur le site néerlandais Autovisie.

Des évocations 4LBrevet de la future Renault 4 électrique© DR

On y aperçoit une silhouette courte, légèrement surélevée et flanquée de gros pare-chocs qui se fondrait parfaitement dans l’univers des petits crossovers urbains. Mais les lignes très carrées, le capot plat, la forme des phares – surtout à l’arrière – et le dessin du montant arrière singeant une vitre de custode ne laissent aucun doute sur la parenté souhaitée avec la 4L originelle. L’évoquer sans la copier, l’objectif semble cette fois différent du concept R5 qui s’applique justement à restituer la Supercinq d’antan. Une logique qui confirme les propos que Gilles Vidal, nouveau patron du style Renault, nous confiait en début d’année : “Le néo-rétro n’est pas une stratégie à long terme […]. Cela peut très bien fonctionner une fois et c’est ce que nous comptons faire avec la future R5 de série, mais cela ne peut pas constituer une identité de gamme à part entière”. Pas sûr, donc, que la future Renault 4 reprenne la silhouette des brevets, mais on devrait retrouver des traces de 4L.

Remplacer la Twingo ?

Une chose est sûre, la motorisation de cette future citadine sera 100 % électrique. Pour ce faire, Renault dispose de deux plates-formes : la CMF-EV dédiée à l’électrique, sur laquelle reposera notamment la future Mégane électrique en 2022, ainsi que la CMF-B EV, employée pour l’actuelle Zoe. Afin de maintenir des coûts de fabrication et un prix de vente raisonnables, tout porte à croire que l’architecture CMF-B EV sera retenue. Dans le plan produit présenté lors de la conférence Renaulution, une électrique est attendue sur le segment B en 2025. Il s’agit probablement de cette future “4”, qui pourrait du même coup remplacer la Twingo actuelle. A moins qu’elle ne reprenne son appellation au passage pour conserver le patronyme Twingo non moins célèbre.

Publié le 18/05/2021 Mis à jour le 18/05/2021

Source de l’article

Laisser un commentaire

Available for Amazon Prime