Renault produira bien des Mitsubishi, qui ne part plus d'Europe
Le coin des blogs

Renault produira bien des Mitsubishi, qui ne part plus d’Europe

On vous en parlait il y a 15 jours, Mitsubishi et Renault étaient sur le point d’aboutir à un accord de production pour l’Europe. C’est désormais officiel, et cela implique un demi-tour inattendu dans le départ de la marque aux diamants de l’Europe.

Officiellement, l’Alliance annonce que « Mitsubishi Motors a décidé de compléter sa gamme avec des véhicules de la marque Renault, best-sellers européens qui répondent déjà aux exigences réglementaires, sur certains marchés importants en Europe ». Ainsi, à partir de 2023, Mitsubishi vendra deux « voitures sœurs » produites dans les usines du Groupe Renault. Ces véhicules reposeront sur les mêmes plateformes que les véhicules Renault bien entendu. Mais, Mitsubishi promet des différenciations « reflétant l’ADN de la marque ».

La gamme Mitsubishi en Europe sera donc faite du modèle Eclipse Cross PHEV 100% Mitsubishi, produit à Okazaki au Japon avant d’être exporté, ainsi que les véhicules développés et assemblé par Renault, en Europe.

Quel réseau ?

« Je suis très heureux de voir Mitsubishi Motors développer une nouvelle gamme en Europe. L’Alliance vise à renforcer la compétitivité et à permettre un partage plus efficace des ressources au profit des trois entreprises. Notre approche est collaborative, fondée sur le respect mutuel, avec l’intention claire de stimuler la performance de chaque entreprise, de leur permettre de capitaliser sur leurs propres forces, d’éviter la duplication des ressources et d’améliorer l’efficacité » a déclaré Jean-Dominique Senard, Président du conseil opérationnel de l’Alliance et de Renault.

Du côté du partenaire nippon, Takao Kato, CEO de Mitsubishi Motors ajoute : « Mitsubishi Motors se félicite d’accueillir des modèles de la marque Renault pour étoffer la gamme Mitsubishi pour le marché européen et, en fin de compte, de nouveaux clients. Mitsubishi Motors a mis en œuvre des réformes structurelles en Europe et la décision de geler le développement de nouveaux modèles pour le marché européen, annoncée en juillet 2020 dans notre plan à moyen terme reste d’actualité. Grâce à cet accord nous pourrons proposer de nouveaux produits développés et fabriqués en Europe – parallèlement à l’activité après-vente de Mitsubishi Motors ».

Du côté de Renault, on se félicite de cet accord qui devrait permettre de maintenir des volumes de production dans des usines en Europe. Reste à connaître quels seront les deux modèles en question, et donc les usines qui auront ces volumes supplémentaires.

Notre avis, par leblogauto.com

2023 c’est proche et loin à la fois. Heureusement qu’il y a au moins 2 années pleines avant ces deux nouveaux modèles car le réseau Mitsubishi est en partie démantelé. Certains garages restent pour l’après-vente, mais une bonne partie a déjà engagée le changement de réseau ou la fermeture des concessions. Marche arrière toute ? Ou nouvelle façon de vendre du Mitsubishi en Europe ?

La vente dématérialisée semble avoir le vent en poupe chez les constructeurs qui estiment qu’une partie des ventes peut se passer du réseau physique classique. A moins que Mitsubishi ne s’appuie sur les réseaux de ses deux partenaires au sein de l’Alliance, à savoir Renault et Nissan ?

En tous les cas, cela montre que l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi semble repartie du bon pied. En espérant que cet accord ne soit pas mal perçu au Japon. Certains estiment que Renault tire la couverture à lui en récupérant des volumes de production de la part des autres marques. Renault va-t-il à son tour faire assembler des véhicules dans les usines de ses partenaires sur certains marchés ? Pas simple la vie à trois, avec des cultures différentes.

Source de l’article

Laisser un commentaire

Available for Amazon Prime